[MàJ] Numericable passe au 100 Mbit/s en Seine Saint-Denis

25 mars 2014 à 09h41
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h40 -

Les réseaux câblés de plusieurs villes de Seine Saint-Denis sont en cours de modernisation et sont désormais éligibles aux offres Internet jusqu'à 100 Mbit/s de Numericable et Bouygues.Par rapport aux départements voisins d'île-de-France, la Seine Saint-Denis accusait jusqu'à présent un net retard dans le déploiement du très haut débit. La plupart des communes du "93" devait alors se contenter d'un réseau câblé d'ancienne génération limité à un débit théorique maximum de 30 Mbit/s.

La situation est néanmoins en train d'évoluer puisque, selon nos constatations, les réseaux câblés de 6 villes bénéficient désormais des avantages de la fibre optique avec terminaison coaxiale (FTTLa) et de la norme Docsis 3.0. Concrètement, cela signifie une multiplication par 3 du débit descendant (jusqu'à 100 Mbit/s) et un débit montant décuplé (de 1 jusqu'à 10 Mbit/s) !

Mise à jour du 27/03/2014 : Numericable confirme l'information et indique que 120 000 foyers sont concernés.

Sont pour le moment partiellement concernées les villes suivantes :

- Aubervilliers
- Pantin
- Saint Denis
- La Courneuve
- Ile Saint Denis
- Dugny
- Stains
- Les Lilas
- Saint Ouen
- Le Bourget
- Pierrefitte Sur Seine
- Villetaneuse

Déploiement de la fibre optique par Numericable

Les communes qui basculent sur le 100 Mega dépendent toutes du Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l'Électricité et les Réseaux de Communication (SIPPEREC). Cet établissement public est en charge de plusieurs réseaux d’initiative publique, dont celui qui regroupe les réseaux câblés de 15 villes de Seine Saint Denis.

La modernisation des réseaux publics câblés existants est une des solutions portées par le SIPPEREC qui estime qu'il s'agit d'une opportunité d'apporter le très haut-débit dans des quartiers qui ne sont pas pris en compte par les opérateurs.

Ainsi, bien que le département de Seine Saint Denis soit considéré comme une zone très dense, il concentre également de nombreuses "poches de basse densité" (quartiers pavillonnaires et d'immeubles collectifs de moins de 12 logements) qui ne sont pas prioritaires dans les plans de déploiement de fibre optique d'Orange, SFR et Free.

carte ARCEP zones tres denses ile de france

Rappelons qu'en 2012, le SIPPEREC et Numericable avaient signé un accord pour développer le très haut-débit dans 27 communes du Val‐de‐Marne. L'opérateur bénéficiait alors du soutien financier du Conseil Général dans les zones non denses tandis qu'il finançait sur fonds propres la modernisation de son réseau dans les zones très denses.

Rappelons que Numericable couvre 250 000 foyers de Seine Saint Denis (soit 40% des logements) dans 19 communes. Sur ces 19 communes, seules 4 ne dépendent pas du SIPPEREC (Bondy, Montfermeuil, Gournay et Le Raincy).