La fibre avance mais pas forcément à très haut débit

29 septembre 2009 à 13h53
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Au cours du premier semestre 2009, l’accès au très haut débit a progressé fortement en France. Mais selon l'ARCEP, le nombre de connexions fibrées demeure néanmoins limité.L’ARCEP publie ce jour le second tableau de bord du très haut débit fixe, présentant des données relatives aux déploiements des réseaux très haut débit fixe en France et à la situation sur le marché de détail au 30 juin 2009.

En toute logique, le très haut-débit a enregistré une hausse de 35% au cours des 6 premiers mois de l'année. Mais attention, ce chiffre est à tempérer car la si la progression est rapide, la base d'abonnés profitant de la fibre optique est encore modeste. Le Gendarme des Télécoms estime que 230 000 internautes bénéficiaient au 30 juin 2009 d'un abonnement à la fibre optique.

La grande majorité des connexions fibrées concerne par ailleurs Numericable qui dispose d'un réseau FTTLa (fibre optique jusqu'à l'immeuble avec terminaison en câble coaxial) dans près de 160 villes. Près de 75% des abonnés fibrés seraient donc clients de Numericable et Dartybox, qui loue les infrastructures du cablo-opérateur.

A l'heure actuelle, la fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH) reste anecdotique. Seulement 50 000 internautes, essentiellement répartis chez Orange et SFR, et dans une moindre mesure chez Free, en profiteraient actuellement. Signe révélateur d'un véritable blocage, la progression du FTTH n'a concerné que 10 000 nouveaux clients au cours du premier semestre 2009.