Des NRA-ZO pour en finir avec le multiplexage

1 octobre 2010 à 17h07
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h45 -

France Télécom lance un plan de modernisation du réseau téléphonique pour rendre éligibles à l'ADSL les dizaines de milliers de lignes multiplexées privées de haut-débit.France Télécom investit 60 millions d'euros pour améliorer le taux de couverture de l'ADSL de 98.6 à 99% de la population d'ici la fin de l'année 2013.

Ce plan de modernisation vise à supprimer les plus gros multiplexeurs qui empêchent aujourd'hui 86 000 foyers d'accéder à l'ADSL. Comme l'indique notre dossier consacré au sujet, le multiplexage est une technique qui permet de faire passer les signaux téléphoniques de plusieurs abonnés sur une seule paire de cuivre. Cette technique a été utilisée par France Télécom pour éviter d’avoir à poser de nouveaux câbles sur des tronçons de son réseau où les câbles existants étaient déjà saturés.

Si le multiplexage ne bloque pas les signaux "Voix" de la téléphonie commutée (la qualité peut toutefois laisser à désirer...) , il ne permet pas du tout aux abonnés de profiter d'une connexion ADSL. Après l'affaiblissement trop élevé, le multiplexage est la principale cause d'inéligibilité en France.

Le plan annoncé par France Télécom ne concernera que les gros mulitplexeurs (dits de transport) qui sont situés entre les noeuds de raccordement et les sous-répartiteurs où sont regroupés localement les lignes téléphoniques.

D'après nos informations, l'opérateur historique devrait traiter 1295 multiplexeurs répartis sur 880 sites au cours des 3 prochaines années. Comment France Télécom procédera-t-il ? La solution privilégiée devrait être l'installation de NRA-ZO qui présentent l'avantage de régler la question du multiplexage tout en diminuant sensiblement l'atténuation des lignes et de garantir un accès ADSL à la population.

La fin du mulitplexage de transport ne règlera malheureusement pas entièrement le problème. Le multiplexage de distribution (entre le sous-répartiteur et l'abonné) concernerait encore environ 34 000 lignes téléphoniques (branchées sur des PCM2 par exemple).