Fibre optique : Orange et SFR engrangent les abonnés

Fibre optique illuminée en lumière orange
31 juillet 2020 à 15h55
- Mis à jour le 31 juillet 2020 à 15h55 -

Malgré, ou peut-être à cause de la crise sanitaire, Orange et SFR ont enregistré des recrutements records de nouveaux abonnés Internet en fibre au 2e trimestre 2020.

La crise du Covid-19 a-t-elle dopé l'adoption de la fibre optique ? On pourrait être tenté de le croire à la lecture des derniers résultats publiés par les opérateurs. Orange, puis SFR, ont tous deux enregistré des croissances record de leur parc de clients abonnés à Internet en fibre. Et ce alors même que le raccordement des nouveaux abonnés avait été perturbé pendant plusieurs semaines.

Trimestre record

On pouvait légitimement s'attendre à un ralentissement des prises d'abonnements en fibre optique en raison de la crise sanitaire. Il n'en a rien été. En tout cas pas chez Orange : l'opérateur a signé au printemps le meilleur 2e trimestre de son histoire. Il comptait à fin juin près de 3,8 millions d'abonnés à une offre Orange fibre ou Sosh fibre, soit 238 000 abonnés supplémentaires en l'espace de trois mois (net de résiliations).

Même constat, dans une moindre mesure, chez Altice. La maison-mère de SFR a fait état de 100 000 abonnés fibres supplémentaires à l'issue du 2e trimestre. Soit sa meilleure performance historique sur un trimestre. De quoi lui permettre de dépasser les 3 millions de clients Très Haut Débit via ses abonnements fibre SFR et RED. Soit en fibre jusqu'au domicile (FttH), soit en fibre avec terminaison coaxiale (FttB).

Parallèlement, le nombre de locaux éligibles à la fibre a continué de progresser chez les deux opérateurs, pour atteindre 19,2 millions chez Orange, et 17,5 millions (FttH et FttB) chez SFR. Vous pouvez vérifier très simplement si leurs offres sont disponibles chez vous grâce à notre test fibre.

Carte d'éligibilité à la fibre optique en août 2020

Le Covid-19, meilleur ennemi de la fibre ?

Des résultats d'autant plus remarquables que la période a été délicate à gérer pour les opérateurs. La mise en œuvres des nouvelles consignes sanitaires et l'interruption de l'activité chez certains partenaires ont conduit au décalage de nombreux rendez-vous de raccordement à compter de mi-mars. Des reports demandés aussi, du reste, par les clients eux-mêmes, nous expliquait Orange en avril dernier.

Ces ajournements au mois suivant, donc au 2e trimestre, expliquent sans doute en partie les bons chiffres affichés par Orange et SFR sur la période avril - juin. Mais si l'on en croit les différents FAI, la pénurie de débit vécue par de nombreux Français pendant le confinement a aussi joué. Ceux qui étaient éligibles à la fibre mais n'avaient pas jusqu'ici perçu le besoin de s'équiper ont ainsi décidé de sauter le pas. Aidés en cela par d'appétissantes promotions dégainées par les opérateurs une fois le déconfinement enclenché...