Netflix et AT&T s'entendent sur l'interconnexion

30 juillet 2014 à 11h39
-

L'opérateur américain et le géant de la vidéo à la demande ont signé un accord de peering privé pour améliorer la qualité de services de leurs abonnés mutuels.Après Comcast puis Verizon, c'est au tour du fournisseur d'accès AT&T de profiter d'un accord d'interconnexion avec Netflix. Cet accord de peering privé vise à améliorer le transit des données IP envoyées par Netflix aux abonnés AT&T.

Netflix a donc accepté d'augmenter les capacités d'interconnexion avec l'opérateur dans le but de décongestionner le réseau. D'après un porte-parole d'AT&T contacté par le site américain Mashable, les clients AT&T abonnés à Netflix devraient bénéficier d'une meilleure expérience dans les prochains jours.


Jusqu'à présent, AT&T n'est pas bien classé dans l'observatoire des débits moyens mis en place par Netflix. Avec un débit moyen d'1.5 Mbit/s pour les abonnés Fibre et 1.1 Mbit/s en ADSL sur les réseaux AT&T, la VoD de Netflix ne devait pas être extraordinaire avec sans doute une qualité de service dégradée, un temps d'attente conséquent et vraisemblablement des gels d'image.

Concrètement, l’interconnexion directe entre Netflix et AT&T remplacera celle des opérateurs de transit. Bien que Netflix estime que le dimensionnement du réseau est de la responsabilité de l'opérateur, il cède finalement de plus en plus de terrain. Pourquoi Netflix investit-il dans les accords de peering privé ? Tout simplement pour assurer une meilleure qualité de service, fidéliser ses abonnés et augmenter ses revenus. Bien qu'il soit devenu une référence et que peu de concurrents le menacent aujourd'hui, Netflix ne peut pas se permettre de faire payer un service sans s'assurer un minimum de son efficacité.