Accord sur les NRA-HD

1 juin 2005 à 21h05
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h06 -

Free et France Telecom ont trouvé un accord sur la mise en place des NRA-HD.Après de longues négociations, Free et France Telecom ont réussi à s'entendre sur le dossier des NRA-HD (NRA : Noeud de Raccordement Abonné - HD : Haut Débit). Le principe du plan NRA-HD de France Telecom, qui vise à augmenter la couverture ADSL du territoire, est d'installer des équipements DSLAM directement dans certains sous-répartiteurs. Les DSLAMs sont habituellement installés dans les répartiteurs, où sont raccordées les lignes des clients. Cependant, pour les lignes les plus longues, il n'est pas possible d'accéder à l'ADSL même si le répartiteur est équipé d'un DSLAM. L'installation d'un tel DSLAM directement au niveau du sous-répartiteur, plus proche de l'abonné, permet de remédier à ce problème. Le plan de France Telecom prévoit la création de 1500 NRA-HD d'ici 2007, dont 700 dès 2005. A la différence du RE-ADSL, évolution de l'ADSL destinée à donner accès à l'ADSL 512K aux abonnés situés loin des répartiteurs, les NRA-HD pourraient aussi permettre de proposer de meilleurs débits en réduisant la longueur de la boucle locale. France Telecom, qui a déjà effectué des tests sur plusieurs NRA-HD, indiquait fin mars 2005 prévoir les premières ouvertures commerciales de NRA-HD pour juillet 2005. Les ouvertures de NRA-HD devraient intervenir en priorité dans les zones industrielles et dans les zones résidentielles les plus peuplées (parmi celles qui sont privées d'ADSL). La mise en place des NRA-HD sera une intervention lourde sur le réseau France Telecom et pourra affecter les lignes des clients de la zone concernée. Free avait saisi l'ART (devenue ARCEP : Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) en février dernier au sujet de ce plan. Le fournisseur d'accès d'Iliad considérait que le plan NRA-HD de France Telecom devait être modifié pour tenir compte des autres opérateurs. En particulier, Free souhaitait pouvoir dégrouper les NRA-HD pour pouvoir proposer son offre multiservices, et craignait que les abonnés raccordés au NRA-HD ne puissent bénéficier que des services de voix sur IP et de TV sur ADSL de France Telecom. Sur ce point, un accord a donc pu être trouvé, permettant à Free de proposer ses services sur les NRA-HD.