Alsatis lance ses offres par Satellite avec Eutelsat

21 janvier 2010 à 12h05
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Alsatis est le sixième fournisseur d'accès français à entrer sur le marché grand public des offres d'accès à Internet par satellite.Nous vous en parlions déjà en novembre dernier. Cette fois-ci, c'est officiel ! Depuis quelques jours, Alsatis Télécom commercialise des forfaits d'accès à Internet par satellite reposant sur la solution Tooway développée par Eutelsat.

Les 5 offres de la gamme Alsatis permettent de surfer à haut-débit jusqu'à 3,6Mbits en réception et 384 Kbits en émission depuis n'importe point du territoire en France. Concrètement, Alsatis propose deux types de forfaits :

- L'offre France Numérique 2012 à 34,90€/mois avec le kit satellite inclus, un engagement de 24 mois et un volume mensuel d'échange de 2,4Go.

- L'offre Premium à partir de 29,90€/mois, sans engagement mais nécessitant l'achat du kit de connexion (350€). L'abonnement varie en fonction du volume d'échange (de 2,4 à 12Go).

En option, Alsatis propose la téléphonie VoIP incluant les appels illimités vers la France et vers 23 pays. Facturé 6,99€ par mois, ce service est fourni grâce à l'installation de l'Alsabox, un boitier SIP de marque Linksys qu'il suffit de brtancher entre le modem et le téléphone. Des frais d'accès au service sont à prévoir (50€).

A noter que contrairement à Sat2way et à SHD, Alsatis ne propose que des connexions utilisant la bande de fréquences Ku. La parabole, plus volumineuse que son homologue en bande Ka, devra être pointée en direction du satellite Eurobird 3 (33° Est). Une seconde tête télé-receptrice pourra également être ajoutée sur la parabole pour capter la TNT gratuite par satellite par exemple (via TNTSAT ou FRANSAT).

Peu connu du grand public, Alsatis Télécom est un fournisseur d'accès créé en 2004 à Toulouse et dont le coeur de métier est à l'origine la mise en place et l'exploitation de réseaux WiFi / WiMax. Alsatis a par exemple remporté la délégation de service public du Conseil Général des Charentes qui vise à déployer des points d'accès radio pour la couverture haut-débit du département.