Amazon aurait pour projet de proposer des offres d'accès à Internet en France... Prime en prime ?

19 octobre 2016 à 20h51
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

C'est un article publié par un média américain, The Information, qui a mis le feu aux poudres depuis ce matin. Un responsable Amazon, le géant du Web, aurait confirmé des projets pour lancer en Europe des offres Internet couplées avec Amazon Prime.

Amazon n'en finit pas d'essayer d'innover, et si certaines tentatives se sont soldées par de cuisants échecs (FirePhone dans la téléphonie), le géant de l'e-commerce américain pourrait très bien devenir un IVNO (Internet Virtual Network Operator). Le concept qui semble pointer le bout de son nez reposerait sur le même montage que pour des opérateurs mobiles comme Prixtel, Coriolis, NRJ Mobile ou encore Syma Mobile, avec la location de réseaux existants, internet fixe cette fois-ci.

On a déjà eu le cas avec par exemple la Darty Box avec Numericable (puis Bouygues Telecom), ou encore la solution proposée par La Poste Mobile en partenariat avec SFR. Plutôt destinée à l'Europe, cette offre inclurait également le service de SVOD Amazone Prime, concurrent direct de Netflix.

Pourquoi cette rumeur sur Amazon ne semble pas si folle ?

On pourrait trouver des dizaines d'arguments contraires à un projet de ce type, mais en analysant un peu mieux la situation, on en trouve encore plus pour le valider. Un tel concept correspondrait parfaitement aux évolutions du marché. Cela concerne en particulier les déploiements de réseaux en fibre optique en zones rurales, dits 'ouverts', c'est à dire accessibles dans l'absolu à tout acteur qui serait intéressé et prêt à payer pour proposer dessus ses services innovants.

C'est d'ailleurs le cheval de bataille des RIP et du Plan France THD, afin de faire venir les offres des 4 fournisseurs d'accès à Internet majeurs sur les villes moins denses qui seront couvertes dans les années à venir par de la fibre optique. Déployés par des Covage, Tutor, Axione, Altitude Infrastructure et autres opérateurs d'infrastructure, ces investissements massifs sur des réseaux fibrés demandent une rentabilité qui ne peut-être obtenue que si les clients s'abonnent en nombre. Or, ils ne le feront que si les services proposés sont dignes d'intérêt, avec ce la vidéo, des exclusivités...

Au cours des derniers bilan sur le THD dans les zones moins denses, des allusions se sont d'ailleurs multipliées sur l'arrivée "d'autres opérateurs et acteurs de l'internet" sur ces Réseaux d'Initiative Publique, et des Google et Amazon ont parfois été évoqués...

Amazon Prime



Amazon : vers une offre complète !

Au-delà de proposer 'simplement' une service Internet, cette solution inclurait surtout le service de streaming vidéo de l'offre Prime d'Amazon. Un positionnement qui se placerait clairement comme une vraie offre concurrente avec les gros acteurs sur le sol français que sont Netflix, CanalPlay ou Zive de SFR. Ensuite, on peut imaginer milles services, avantages et déclinaison possibles, ce qui permettrait à Amazon d'avoir la main mise sur l'accès Internet du foyer, qui constitue la source de tout son business actuel et futur.

  • Pour la partie stockage en ligne par exemple, proposée par tous les opérateurs télécoms français, Amazon propose déjà ses propres services de Cloud Drive. Pour 70€/an, moins de 6€/mois, vous avez un stockage illimité et en toute sécurité, pour vos photos, vidéos, films, musique et autres documents.
  • Pour la musique en streaming, Amazon a déjà Amazon Music aux USA.
  • Pour les jeux, Amazon propose également un service pour les acheter ou les télécharger.
  • Amazon, ce sont aussi des matériels comme les Fire TV (un boitier/stick TV), Amazon Echo (enceinte 'intelligente' connectée), des liseuses/tablettes Kindle, déjà plus de 160 'dash buttons' aux USA pour commander des biens de consommation courante d'une simple pression dessus...
  • Pourquoi pas des offres et services exclusifs pour ses abonnés (livraisons gratuites pour les abonnés Premium, remises sur les achats sur Amazon.fr, ventes flashs...)

Si aucune confirmation n'a été faire pour le moment chez Amazon, toujours selon ce média américain, ce serait en Europe, trois pays majeurs qui seraient d'abord ciblés : l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France. Il manquerait cependant des briques à cette solution face aux FAI actuels, qui peuvent eux proposer par exemple en plus du mobile et des services complémentaires.

Amazon en France avec une offre Internet ?


Google se positionne déjà comme fournisseur d'accès à Internet aux USA, avec Google Fiber, pour le moment limité à 8 villes sur le sol américain (plus une quinzaine en projet). Cet autre acteur du GAFA a lui une stratégie plus concrète, avec de lourds investissements également sur la fibre optique et les réseaux physiques en fibre optique. D'ailleurs, Google vient d'annoncer Facebook tirer un câble sous-marin de fibres optiques entre Los Angeles et Hongkong, pour assurer des connexions ultra-rapides d’ici l’été 2018...