L'ARCEP veut baisser le prix des appels vers les mobiles

8 septembre 2008 à 11h28
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h50 -

Appeler un mobile au même prix qu'un fixe ? Ca sera peut-être bientôt possible grâce au Gendarme des Télécoms.Si vous avez déjà appelé un mobile pendant une demi-heure depuis votre téléphone fixe, vous devez vous souvenir de votre facture. Surtout si vous avez appelé depuis une Box ! Mais les choses pourraient s'améliorer pour les consommateurs.

L'Autorité de Régulation des Télécoms (ARCEP) vient de lancer une consultation publique pour la fixation des plafonds tarifaires des terminaisons d'appel dans la téléphonie mobile. L'objectif affiché est de faire baisser les tarifs pour les rapprocher de ceux des fixes.

Pour parvenir à ses fins, l'Autorité envisage de changer de méthode de calcul, ce qui aurait pour effet de niveler les terminaisons d'appel fixes et mobiles. Rappelons que la terminaison d'appel est le prix payé par un opérateur à un autre pour acheminer l'appel de son abonné sur le réseau du destinataire de la communication. Selon l'Arcep, le coût d'une terminaison d'appel d'un opérateur métropolitain se situe dans une fourchette comprise entre 2,4 et 2,9 centimes d'euro, tandis que dans la nouvelle approche, il se situerait entre 1 et 2 centimes d'euro.

Malgré les baisses conséquentes imposées ces dernières années par l'Arcep, la terminaison d'appel vers un mobile reste chère : elle s'élève à 6,5 centimes d'euro la minute pour les opérateurs Orange et SFR et à 8,5 centimes la minute pour Bouygues Telecom.Même si rien n'est fait pour l'instant, l'UFC Que Choisir félicite l'ARCEP et l'encourage à "rester dans cette voie". Cette annonce intervient alors que Viviane Reding, la commissaire européenne en charge du secteur des télécoms, s'active également pour faire baisser les coûts de roaming (terminaison d'appels entre les opérateurs de différents pays).