Version définitive Observatoire 3ème trimestre 2015 ARCEP de l'Internet et du Mobile

11 janvier 2016 à 18h10
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

L'ARCEP vient de publier sa version définitive de son observatoire des marchés des communications électroniques sur le territoire français pour le troisième trimestre 2015, avec une légère augmentation des forfaits mobiles confirmée...

Comme tous les trimestres, l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a publié en décembre son Observatoire des marchés des communications électroniques Internet fixes haut et très haut débit du 3e trimestre 2015. Une version légèrement modifiée vient d'être publiée, légèrement à la hausse, ce qui nous permet également de faire un bilan sur la couverture Internet fixe, mais également sur la partie mobile, en pleine progression, malgré un facture moyenne qui repart très légèrement à la hausse.

Le Très Haut Débit accélère, via le VDSL2 et la fibre

On reste bien sur les chiffres déjà annoncés, avec 26,575 millions d'abonnés en Haut et Très Haut Débit, avec surtout une progression 258 000 abonnements THD sur le troisième trimestre, et une hausse de 43 000 abonnés sur le Haut Débit, preuve du basculement vers les offres fibre optique et VDSL2. En tout, sur un trimestre, on note une progression de 301 000 abonnés en plus vers les offres internet Haut et Très Haut Débit. On totalise ainsi sur un an, 920 000 abonnés en plus, soit une progression de 3,6%, mais il sera surtout intéressant de voir les effets des très nombreuses promotions opérées sur le dernier trimestre par tous les opérateurs sur leurs offres Internet et Internet + Mobile.

Les abonnements Haut et Très Haut Débit selon l'ARCEP T3 2015



Quadruple-play : vers une convergence des offres Internet + Mobile

Un constat intéressant de cet observatoire vient de l'adoption de plus en plus large par les français d'offre dites quadruple-play, qui incluent à la fois une offre Internet fixe triple-play (Internet + TV + téléphonie fixe) et un (ou plusieurs) abonnement(s) mobile(s). Selon l'ARCEP, le nombre de cartes SIM couplées à un accès fixe s’est accru de 2,3 millions en un an et atteint 16,9 millions. Il faut dire que les FAI poussent massivement ce genre d'offres pour fidéliser leurs clients, à la fois avec des avantages tarifaires (réductions de 5 à 40€ selon les cas, ou des bonus offerts (souvent plus de data sur le forfait mobile) comme par exemple sur :

  • Offre RED Fibre + Mobile 2H/100Mo : 19,99€/mois pendant un an au lieu de 29,99 €/mois
  • Offre SFR Fibre + Power 40 Go : 32,98€/mois au lieu de 72,98 €/mois
  • Offre SFR Fibre Starter + mobile 2H : 19,99€/mois pendant un an (puis 39,99€).
  • Offre Sosh mobile + Livebox, (sans engagement) : 39,99€ incluant un forfait Sosh 2H, la fibre et les appels vers les mobiles en illimité depuis la box.
  • Offre Orange Open Zen Fibre + Mobile à 42,99€/mois: avec inclus, un forfait mobile illimité Orange, appels, SMS et MMS + 1 Go d'Internet mensuel.
  • Offre Bbox Miami Fibre + Sensation 2H : 25,99€/mois + 10,99€/mois, mais avec 2 mois offerts sur le forfait Internet, et 10% de remise sur le forfait mobile
  • Les prix en légère hausse sur le mobile


    Une adoption massive de la 4G

    L'ARCEP

    Sans vraie surprises, l'ensemble des opérateurs proposant désormais surtout des forfaits 4G, le nombre de cartes 4G a progressé de façon très nette, à 18,452 millions de cartes actives, soit 137% en un an. Dans le même temps, même si elles représentent encore 46,698 millions de cartes SIM actives, les modèles 3G sont en net ralentissement, avec 11% de progression en un an. Avec une proportion de 26% des cartes SIM 4G, ce sont surtout 15 points de mieux en un an qui sont à mettre en avant. Cependant, de nombreux utilisateurs ont une carte SIM 4G, mais faute de smartphone compatible ou de réseau disponible en 4G, tout le monde ne profite pas encore de la 4G.



    Des prix d'abonnements mobile en légères hausse

    Si depuis l'arrivée de Free Mobile et l'explosion des solutions sans engagement, les prix des abonnements ont chuté de façon impressionnante, cela fait deux trimestre que les factures mobiles moyennes des Français grimpent, essentiellement à cause du coût de la data et des options. De 16,2 euros hors taxe au T1 2015, on est passé à 16,8 euros en moyenne pour ce troisième trimestre. De quoi alimenter en première analyse les détracteurs d'une consolidation à 3 opérateurs en cas de rachat de Bouygues par Orange.

    Cependant, il faut relativiser. Tout d'abord, la qualité des services s'est améliorée : doublement de la data consommée par les mobinautes (on est passé de 84 téraoctets au T3 2014 à 145 téraoctets au T3 2015 selon l'ARCEP), meilleure couverture 4G, TV et bonus/extras… même si parfois, la qualité du réseau 4G est très limite !
    D'autre part, en cas de rachat par Orange de Bouygues Telecom, si cela peut entraîner une légère hausse des prix, cela devrait parallèlement impliquer une nette amélioration des services, surtout du réseau 4G déployé (et de l'ouverture de nombreuses villes en 4G+), des enveloppes data proposées plus conséquentes...

    Les abonnements Haut et Très Haut Débit selon l'ARCEP T3 2015