Observatoire ARCEP des services mobiles et Internet fixe : plus de voix, plus de SMS et plus de data

7 octobre 2016 à 18h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

L'ARCEP publie sa version définitive du suivi des marchés de la téléphonie mobile et de l'internet fixe en France pour le 2ème trimestre 2016. Des prix qui restent très bas pour des services qui explosent !

Pour sa publication de son Observatoire des Marchés des Communications Electroniques du 2nd trimestre 2016, l'ARCEP constate à nouveau une augmentation du trafic voix, sur mobile mais également fixe (+2,8% en un an), ainsi qu'une croissance du nombre de SMS/MMS envoyés.

Avec de plus en plus de forfaits, avec ou sans engagement, qui proposent de l'illimité sur ces secteurs, la tendance n'a rien de vraiment surprenant, avec sur le seul second trimestre, les appels mobiles qui ont progressé de 7,9% (41,6 milliards de minutes !).

Du côté des SMS, avec une croissance de 1,1 milliard en plus en un an, on atteint les 51,6 milliards de SMS au deuxième trimestre, avec cependant une consommation moyenne qui reste plutôt stable depuis plusieurs années, aux alentours de 250 SMS. Pour les MMS, avec 'seulement' 1,159 milliards sur le T2 2016, on peut tout de même noter une forte augmentation de 16,3%...

La consommation d'internet mobile explose

Comme le confirment les opérateurs dans leurs derniers bilans (Free, Bouygues Telecom…), les mobinautes français consomment de plus en plus d'Internet mobile, pour une véritable explosion des chiffres sur un an : +79,2% ! Avec 4,3 millions d'abonnés en plus en 3G et 11 millions en plus en 4G sur les 12 mois écoulés, les français profitent de réseaux mobiles qui s'améliorent, de smartphones 4G plus abordables, mais également d'offres avec de plus en plus de data incluse.

ARCEP T2 2016 mobile'


Tout ceci pour accompagner les usages gros consommateurs de connexion internet mobile, une tendance déjà constatée par l'ARCEP le trimestre dernier, notamment avec les applications TV (B.tv, TV d'Orange…) et les services de streaming comme (Netflix, (CanalPlay

Ce sont désormais 26,6 millions d'abonnés mobiles qui profitent de la 4G, soit 37% des cartes SIM actives selon l'ARCEP. Le volume de données mobiles consommées, à 80% venant des clients 4G, concerne une moyenne par forfait de 1,3 Go/mois. Pour des clients dits 'actifs', on tourne plutôt à 1,8 Go de data par mois. Au global, ce sont 230 000 Téraoctets d'internet mobile sur le 2nd trimestre 2016 qui ont été utilisés. Le succès des forfaits sans engagement ne se dément pas, avec encore sur le trimestre plus de 1,5 millions de numéros conservés lors du basculement vers un nouvel opérateur, avec sur une année près de 20% de portabilité… soit 6,4 millions de numéros portés (parfois par un même abonné !).

ARCEP T2 2016 Internet'



Le Très Haut Débit confirme sa croissance

Avec désormais 27,2 millions d'abonnements à Internet fixe à fin juin 2016, toujours en croissance de 950 000 clients sur un an, on compte en France 4,772 millions d'abonnés avec un débit supérieur à 30 Mbit/s (la définition du THD), en hausse de 1,2 millions sur une année. Parmi ces abonnés THD, plus de 61,5% profitent d'un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s, donc en câble rénové (FTTLa) ou en fibre optique jusque dans le logement (FTTH).

Sur les 4,8 millions d'abonnés THD :

  • 1,764 millions sont en FTTH : fibre optique jusqu'à l'abonné (+ 605 000 en un an)
  • 1,176 millions en câble rénové (avec plus de 100 Mbit/s de débit)
  • 1,832 millions en VDSL2 et câble (débit inférieur à 100 Mbit/s)
L'adoption TV via Internet'


Parmi les chiffres intéressants de ce rapport, on peut également noter que sept abonnés sur dix à une offre d’accès à internet, profitent aussi de la télévision couplée à cette connexion. Fin juin 2016, sur les 18,9 millions de clients Internet profitant des chaines télévisées via Internet, ce sont pour les ¾ via les lignes xDSL des foyers. Pour les abonnés à la fibre optique, le taux d'adoption de la TV est lui de 90%.