Présidentielles : le haut-débit au second tour ?

24 avril 2007 à 14h05
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h58 -

Les thèmes d'Internet et de la couverture haut-débit ont brillé par leur absence pendant la campagne. Quelles sont les positions de Mme Royal et de Mr Sarkozy ?Autant les internautes aiment la politique (blogs, débats...), autant les responsables politiques semblent considérer Internet comme un simple média et non pas comme un thème de campagne (ou du moins pas essentiel).

Les résultats du premier tour montrent pourtant l'engouement des français pour Internet. N'avez-vous pas essayé d'obtenir des estimations de résultats entre 18 et 20 heures dimanche soir ? Le réseau était saturé vers de nombreux sites webs victimes d'un trafic beaucoup trop dense.

Le Forum des Droits sur Internet s'est ainsi penché sur les positions des 2 candidats toujours en lice dans la course à l'Elysée. Quelles sont les mesures qu'ils préconisent dans les domaines d'Internet et du haut-débit ? Constat : les différences entre les 2 programmes ne sont pas flagrantes.

Les candidats s'accordent à vouloir régler le problème de la fracture numérique. A gauche, Mme Royal souhaite la mise en place d'une "offre sociale d’accès Triple Play" à 5€ par mois pour les ménages les plus modestes. A droite, Mr Sarkozy propose que le marché et la concurrence soient les facteurs de réduction des coûts des offres.

Côté infrastructures, nos 2 candidats ont des positions identiques. La couverture des zones blanches doit s'effectuer grâce à la multiplication des initiatives communes entre partenaires du privé et du public. Le très haut débit et la fibre optique sont aussi évoqués par Mme Royal et Mr Sarkozy. Ils conviennent tous deux de la nécessité de relever le défi de la fibre optique (investissements publics/privés et loi cadre pour imposer des gaines de fibre lors de travaux de génie civil).