ADSL : des pubs à clarifier

30 mai 2007 à 13h22
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h57 -

Le Tribunal de Commerce de Paris rappelle à l'ordre les opérateurs Orange et Tele2. Leurs publicités devront être plus précises.Le fournisseur d'accès Orange va devoir modifier ses prochaines campagnes de publicité. Le tribunal de Commerce de Paris a rendu un jugement obligeant France Télécom à mentionner le prix de l'abonnement téléphonique à côté du tarif de ses offres ADSL commercialisées sous la marque Orange.

Une précision qui va dans le sens de la protection des abonnés. Souvent confrontés à des offres ADSL quasi identiques au prix de 29,90€ par exemple, les internautes ne discernent pas toujours facilement les différences entre zone dégroupée et non dégroupée, ou entre les forfaits comprenant la ligne téléphonique et ceux qui nécessitent un abonnement France Télécom.

Mais France Télécom n'est pas le seul fournisseur d'accès visé par le Tribunal puisque Tele2 a, lui aussi, été rappelé à l'ordre. Les publicités comparatives de Tele2 devront "mentionner plus clairement les caractéristiques essentielles des offres de l'opérateur historique comparées".

Par conséquent, Tele2 ne pourra plus se targuer d'avoir un abonnement téléphonique à "zéro euro" (face à un abonnement France Télécom à 15 euros), puisque son offre Tele2box est sans abonnement.