L'Alsace degroupée par Neuf Cegetel

26 mai 2006 à 14h58
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

Neuf Cegetel surfe sur la vague du dégroupage des collectivités locales pour multiplier l’installation d’unités de raccordement à l’ADSL.La société de l'information est aujourd'hui une composante naturelle et essentielle de la vie quotidienne, et nul ne se hasarderait à soutenir le contraire. Les projets régionaux de développement numérique via l’ADSL se multiplient en France : le haut débit et les technologies de l’information et de la communication sont au coeur des préoccupations des collectivités locales dans leur stratégie de développement économique. Après la vague de dégroupage Neuf Cegetel qui a déferlé sur plusieurs départements ces derniers jours ( dont le 64, 45 et le 60), c’est désormais en Alsace que plusieurs nouvelles unités de raccordement à l’ADSL ont été ouvertes par le groupe Neuf Cegetel. Le Bas Rhin et le Haut Rhin bénéficient d’un contrat de délégation de service public signé entre le conseil régional d'Alsace et LD Collectivités (filiale de Neuf). Ce partenariat stipule qu’une concession de 15 ans est accordée à LD collectivités pour construire, exploiter et gérer le réseau haut-débit de la région. Baptisé Alsace Connexia, ce projet repose sur la constitution d’un réseau Très Haut Débit (FTTH) de 930 kilomètres qui permettra de couvrir 94% de la population. Le FTTH (Fiber To The Home ou fibre optique jusqu’à l’abonné) est l’infrastructure de télécommunications d’avenir qui devrait prendre le relais des technologies DSL. Contrairement à l’ADSL (bon marché mais débit limité), les réseaux FTTH ont un coût de mise en service plus important mais offrent des perspectives beaucoup plus intéressantes grâce à une bande passante supportant 1 Gigabit/sec. Les objectifs affichés de ce projet sont d’éviter l’enclavement de l’Alsace, tout en la modernisant afin d’améliorer la compétitivité des entreprises et favoriser l’emploi. Il constitue également un moyen de lutter plus efficacement contre la fracture numérique subie par les entreprises comme par le grand public. Parmi les DSLAMs mis en service depuis quelques jours, citons pour le Bas Rhin (67) ceux de Selestat (1 & 2) et d’Erstein. Pour le Haut Rhin (68) ceux de Guebwiller, Ferrette, Masevaux, Thann, Altkirch, Cernay, Volgelsheim. De nombreux alsaciens devraient donc incessamment sous peu goûter aux joies d’Internet Haut-débit. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas de tous : beaucoup de français ne peuvent toujours pas accéder à l’ADSL ou au Câble. Pourquoi la fracture numérique ne se résorbe-t-elle pas plus vite ? Pour répondre à cette question, la Mission Ecoter organise à Paris le jeudi 15 juin 2006 le colloque national "Haut débit : état des lieux et photographie de la couverture du territoire", qui vise à faire le point et à apporter les outils nécessaires aux collectivités pour une mise en valeur de leur territoire.