ADSL et fibre optique : la révolution en marche

19 juin 2006 à 14h15
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

L’ADSL vit actuellement ses «Trente Glorieuses». Technologie phare du développement d’Internet haut-débit en France, la situation de l’ADSL va-t-elle perdurer, notamment face à la montée en puissance de la fibre optique ?Les FAI peuvent-ils rentabiliser les investissements colossaux que nécessitent les offres ADSL en les revendant à des prix planchers ? Les débits proposés par l’ADSL seront-ils suffisants pour supporter les nouveaux usages d’Internet, gourmands en bande passante ? Deux événements distincts sont à l’origine de ces interrogations. Premièrement, selon le cabinet d’études américain Forrester, les offres ADSL multiservices pourraient se transformer en «suicide financier» pour les fournisseurs d’accès. Les opérateurs télécoms multiplient les investissements techniques et publicitaires pour séduire les internautes qui sont certes prêts à payer un forfait Internet mensuel à 30 euros, mais qui ne sont pas forcément enclin à payer des services supplémentaires, comme les bouquets de chaînes télé ou la vidéo à la demande. Bref, à terme, les offres «Triple play» pourraient s’apparenter à un mirage, une utopie où les FAI dépenseraient plus d’argent qu’ils n’en gagneraient. Hasard du calendrier ou non, au moment même où certains craignent pour l’avenir de l’ADSL, Orange annonce la commercialisation d’une offre Très Haut Débit à 100 Mbits pour septembre 2006. La fibre optique (FTTH – Fiber To The Home) cumule les points positifs face à la vieillissante technologie ADSL (fil de cuivre), qui atteint désormais ses limites en termes de débit mais surtout de portée et de fiabilité des connexions. Spécialement conçue pour le transport des données numériques via la lumière, la fibre optique n’est pas sujette aux problèmes d’atténuation ni de distance avec les noeuds de raccordement. Avec ses débits symétriques jusqu’à 100Mbits, la bande passante de la fibre optique ne sature pas en cas d’utilisation simultanée de plusieurs services Internet (web, TV Haute Définition ou encore téléphonie VoIP et visiophonie). C’est d’ailleurs le cheval de bataille d’Orange qui anticipe la démocratisation des nouveaux usages d’Internet, grâce à la mise ne place aujourd’hui de la fibre optique domestique. TV Haute définition, visiophonie qualité DVD ou encore téléchargement immédiat, les internautes souhaiteront à l’avenir pouvoir profiter simultanément de tous ces services sans se soucier de la quantité de bande passante disponible.