Le Wimax au coeur de la stratégie de Free

20 juin 2006 à 15h38
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

La stratégie de développement de Free repose en partie sur l’exploitation de sa licence Wimax, menacée par la plainte de Neuf Cegetel. Une décision judiciaire cruciale devrait clarifier la situation dans quelques jours.Le fournisseur d’accès à Internet Free attend avec impatience le jugement du Conseil d’Etat - la plus haute juridiction française – qui doit statuer le 3 juillet sur la plainte déposée par Neuf Cegetel. Initié en janvier 2006, cet épisode judiciaire a pour origine l’unique licence nationale d’exploitation du Wimax (réseau haut-débit par onde hertzienne) possédée par Free. Neuf Cegetel conteste donc la validité de la licence Wimax et son argumentation repose essentiellement sur deux points : l’abus supposé de position dominante de Free qui est pour l’instant le seul FAI à posséder une licence, et enfin l’illégalité présumée de la transaction de rachat qui ne serait qu’une «une cession de licence déguisée et frauduleuse». Selon le journal Les Echos, la commissaire du gouvernement au Conseil d’Etat, Emmanuelle Prada Bordenave, a recommandé aux juges du Conseil d’Etat de rejeter les arguments de Neuf Cegetel. Bien que la décision ne soit pas encore entérinée, Free bénéficie déjà d’un soutien de poids, étant donné que les avis de recommandation du Gouvernement sont largement suivis.