Internet : 10 ans de croissance en France

22 juin 2006 à 15h28
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

L’institut de mesure d’audience des médias, Médiamétrie, tire le bilan de 10 ans d’Internet en France. Au menu, le succès, la croissance mais aussi la fracture numérique.L’engouement de la France pour la «Grande Toile» ne se dément pas, bien au contraire. Flashback sur une histoire d'amour qui débute en 1996. A cette époque, à peine 100.000 français se connectaient à Internet contre près de 10 millions aujourd’hui ! Les chiffres parlent d’eux-même : en 10 ans, le nombre de foyers équipés pour surfer sur Internet a été multiplié par 100. Au coeur de cette décennie de croissance, deux périodes spécifiques peuvent être distinguées. Tout d’abord, entre 1996 et 2000, Internet progresse régulièrement en vitesse de croisière pour atteindre 1,5 millions fin 1999. C’est l’époque du bas-débit et des modems 56k qui fredonnent leurs mélodies stridentes.... Avec le nouveau millénaire, Internet explose grâce à l’ADSL et au câble qui envahissent rapidement les foyers de plus au plus «accro» à ce nouveau média regorgeant de services et d’informations. Dès 2002, 25% de la population surfe sur le web, mais aujourd'hui c’est plus de la moitié de l’Hexagone qui se connecte régulièrement, essentiellement via le haut-débit. Médiamétrie rappelle dans son étude que la croissance fulgurante de certains sites est étroitement liée à la montée en puissance d’Internet, qui s’impose davantage encore comme le média des médias. Les plus belles réussites concernent surtout les blogs (Blogger ou CanalBlog), les sites d’information (WikiPédia, Mappy) ou encore les sites d’actualité (01net, L’internaute, Allocine, aufeminin). A l’inverse, d’autres sites très présents il y a quelques années tendent à disparaître en 2006 : Netscape ou le moteur Altavista s'essoufflent rapidement.