ADSL et FAI : qui mange qui ?

30 juin 2006 à 16h09
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

Le marché de l’ADSL et des fournisseurs d’accès à Internet est en pleine effervescence : les filiales françaises d’AOL et de Tele2 sont à vendre.La guerre des prix, des débits et des services que se livrent les opérateurs ADSL fait de nouvelles victimes. Les opérateurs AOL France et Tele2 France pourraient, en effet, être cédés dans les mois à venir à des FAI concurrents, bien heureux d’éliminer un adversaire et de récupérer ses infrastructures (clients, réseau, ressources humaines). Le très sérieux journal Les Echos annonce ainsi que Neuf Cegetel est en négociations avancées avec Tele2 pour racheter la filiale française du groupe suédois de télécoms. Malgré l’annonce de l’arrivée du dégroupage total et de la TV par ADSL, Tele2 traverse depuis plusieurs mois une période difficile. Les offensives commerciales et les innovations technologiques d’Orange, Free et Neuf Cegetel ont réduit considérablement les marges de manoeuvre de Tele2. D’un certain point de vue, ce rachat est logique puisque Tele2 France exploite déjà le réseau degroupé Neuf Cegetel. D’autres arguments justifieraient cette acquisition. Neuf Cegetel ajouterait les 300.000 clients ADSL de Tele2 à son compteur et revenir à la hauteur de Free, qui occupe pour l’instant le rang de premier opérateur ADSL alternatif avec 1,6 millions d’abonnés. De même, Neuf Cegetel pourrait mettre la main sur le portefeuille d’abonnés Tele2 aux services de téléphonie fixe et mobile. Enfin, Tele2 aurait consenti à baisser son prix de 500 à 400 millions d’euros pour faciliter la transaction.