Entente sur l’abonnement téléphonique

18 juillet 2006 à 13h12
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

Neuf Cegetel, Free et Tele2 ont conclu avec France Telecom un accord sur la revente de l’abonnement téléphonique. Pour les internautes, les jeux du «Qui fait quoi ?» et du «A qui je paie çà ?» se terminent enfin.Les internautes croulent sous les factures ! L’abonnement France Telecom, les communications téléphoniques, l’ADSL, le mobile....La multiplication des prestataires ne facilite pas la tâche du consommateur qui souhaite, tout comme les fournisseurs d’accès (FAI), regrouper sous une seule bannière l’ensemble de ses dépenses liées aux télécommunications. Grâce à un consensus avec l’opérateur historique, Neuf Cegetel, Free et Tele2 pourront désormais revendre sous leur marque l’abonnement téléphonique via une facture unique. Selon le journal Les Echos, plusieurs opérateurs alternatifs viennent d’accepter l’offre de France Telecom sur la revente de l’abonnement téléphonique. Sous la pression conjointe de l’ARCEP (autorité de régulation des télécommunications) et du Conseil de la Concurrence, France Telecom a fait un effort pour rendre «acceptable» l’offre de revente de gros de l’abonnement. Cette annonce intervient dans le contexte de dérégulation du marché et fait finalement suite à la plainte lancée ne mars par Tele2. Ce dernier estimait que «depuis plusieurs années, France Télécom a fait de l’abonnement une source confortable de revenus qui, n’étant soumise jusqu'ici à aucune concurrence, a pu augmenter très fortement au cours des dernières années, sans possibilité pour les consommateurs de se retourner vers une offre alternative». Suite à une décision de l’ARCEP, France Telecom avait publié une proposition de vente en gros, mais le niveau alors atteint, proche du prix de détail, ne permettait pas l’émergence d’offres concurrentes économiquement viables.