Quand les lignes ADSL pètent un câble !

25 août 2006 à 13h48
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

L'éligibilité à l'ADSL est un savant mélange de normes, de variables en tous genres, mais aussi de chance ! Le site web Ariase a analysé plusieurs lignes et a déniché quelques trésors...Accéder à l'ADSL est parfois un vrai casse-tête pour de nombreuses personnes "normalement" éligibles en fonction des critères généralement admis par les fournisseurs d'accès à Internet (FAI). Mais l'ADSL est une technologie moqueuse car en y regardant de plus près, on remarque à l'occasion des situations aussi enviables que rarissimes. Tout comme la distance entre le logement d'un internaute et le noeud de raccordement (NRA) est un critère décisif pour déterminer l'éligibilité et la qualité d'une ligne ADSL, le diamètre des câbles utilisés pour transporter les données est également une information essentielle. Comme pour les yeux, la qualité d'un câble est calculée en dixième. A distance égale, une section de ligne de 10/10ème de millimètre sera bien meilleure qu'un câble de 4/10ème puisque c'est le diamètre qui détermine l'affaiblissement théorique de la ligne au kilomètre. Ariase a recensé plusieurs lignes câblées partiellement ou totalement en 10/10ème (câble haut de gamme) ! Ainsi, parmi les heureux propriétaires de ces lignes, une personne se connecte sans problème à l'ADSL avec une atténuation de 62 Decibels, alors que son logement est à 9,3 kilomètres du central ! Quand on pense que certains ne sont pas éligibles à 4,5 kilomètres...Dans le même genre, une autre ligne 10/10ème distante de 11,4 Km du NRA (78,43 dB) est presque éligible au ReADSL avec une atténuation très légèrement supérieure au palier de 78 dB. Ces exemples sont bien évidemment des exceptions. Les câbles 10/10ème ne sont plus utilisés et la très grande majorité des lignes sont désormais construites en sections de 4, 6 ou 8/10ème. Le diamètre le plus courant étant le 4/10ème. Pourquoi, me direz-vous, toutes les lignes ne sont-elles pas en 8 ou 10/10ème ? Le développement rapide des télécommunications a necessité des investissements colossaux. Les câbles de 4 ou 6/10ème sont plus couramment mis en place car ils contiennent moins de cuivre et sont donc moins chers.