Quand le WiMax défie l'ADSL

7 septembre 2006 à 14h04
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h00 -

Souvent présenté comme une technologie alternative , le WiMax pourrait finalement devenir un concurrent direct de l'ADSL.L'attribution des licences régionales d'exploitation par l'autorité de régulation des télécoms (Arcep) a placé le WiMax sous les feux de l'actualité. Les cadres réglementaires étant désormais fixés, les opérateurs de réseaux identifiés et les projets d'exploitation lancés ou en passe de l'être, le WiMax semble avoir un avenir radieux en France. Initialement prévu pour couvrir les zones blanches non raccordées à l'ADSL, le WiMax pourrait se développer assez rapidement et venir concurrencer les réseaux classiques dans des régions déjà couvertes par le haut-débit. C'est le cas par exemple en Vendée où plus de 100 entreprises ont choisi le Wimax plutôt que l'ADSL. Présenté comme une alternative, cette technologie a pourtant d'ores et déjà séduit de nombreux utilisateurs. Pourquoi préférer un accès Internet par ondes hertziennes quand on peut l'avoir par l'ADSL ? D'une part, la technologie Wimax offre des débits synchrones, c'est à dire aussi élevés en récéption qu'en émission de données. D'autre part, les coûts d'abonnement et de mise en service du WiMax sont sur le point de devenir plus compétitifs grâce à une baisse significative des prix d'ici la fin de l'année. Enfin, les premières offres commerciales proposant la voix sur IP sur ce type de connexion devraient également faire leur apparition début 2007.