Free met le cap sur la fibre optique

11 septembre 2006 à 13h14
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h00 -

Le fournisseur d'accès Free va investir 1 milliard d'euros en 5 ans pour déployer un réseau de fibre optique. Objectifs : développer le Très Haut Débit et se différencier davantage de la concurrence.Après des années de croissance grâce à l'ADSL et aux offres multiples, Free prépare le haut-débit de demain et mise sur la fibre optique jusqu'à l'abonné (en anglais Fiber To The Home , FTTH). Dans moins d'un an, le fournisseur d'accès commercialisera une offre FTTH délivrant un débit de 50 Mbits pour 29.99 euros par mois. Le réseau de boucle local que Free souhaite développer va permettre de relier directement le domicile des abonnés en fibre optique. Concrètement, pourquoi Free change-t-il de stratégie et se lance-t-il dans la fibre ? Plusieurs raisons peuvent expliquer l'intérêt de Free pour la FTTH. D'une part, la fibre optique fournit des débits symétriques de plusieurs dizaines de Megabits par seconde, et propose donc un débit montant (upload) aussi élevé que le débit descendant (descendant). D'autre part, la fibre est une des réponses les mieux adaptées aux évolutions du marché et à la convergence du multimédia et des loisirs numériques. Les usages multiples qui sont aujourd'hui faits via Internet nécessitent toujours plus de bande passante. Avec sa puissance, la fibre optique permettra à l'abonné de bénéficier de téléchargements instantanés, de la téléphonie VoIP haute qualité et de la TV Haute Définition simultanément sur plusieurs postes etc....Enfin, techniquement parlant, la fibre n'est pas gênée par l'affaiblissement du signal. Le débit de la connexion de l'abonné ne diminuera donc pas en fonction de la distance, comme c'est actuellement le cas pour l'ADSL. Le déploiement du réseau de Free va s'inscrire dans un vaste programme d'investissement d'un milliard d'euros d'ici à 2012 (300 millions déjà disponibles). Il ne s'agit donc pas pour l'opérateur de tirer quelques câbles ici et là, mais bel et bien de connecter le plus rapidement possible de nombreux foyers. Free estime que 10 millions de français seront éligibles à la FTTH dans 5 ans. L'offre commerciale de Free sera quant à elle disponible au premier semestre 2007, sans doute juste avant l'été prochain. Facturé 29.99 euros par mois, le forfait FTTH comprendra un accès Très Haut Débit à 50 Mbits, la Tv Haute Définition et la téléphonie VoIP illimitée, ainsi que la mise à disposition de la Freebox Optique. Côté réseau, la ville de Paris sera la première servie. Free s'engage en effet dans le projet "Paris Ville Numérique" lancé cet été par le maire Bertrand Delanöe. Le déploiement de la FTTH s'étendra par la suite aux principales villes de la région parisienne puis à certains quartiers de grandes villes de Province. Aucun calendrier précis n'a été annoncé pour l'instant. A noter l'initiative de Free qui proposera une offre de location de fibre optique jusqu'à l'abonné aux autres FAI. Free ambitionne donc de concurrencer directement l'opérateur historique France Telecom, en se positionnant comme challenger sur le marché de gros. Après les particuliers c'est également sur les segments de marché des offres de gros et des délégations de service public des collectivités locales que Free désire enfoncer le clou. Par ailleurs, la Fondation Free mise sur le service universel gratuit des télécommunications. Dans tous les immeubles fibrés, Free va fournir contre caution un terminal optique donnant accès gratuitement à une ligne téléphonique sans abonnement (appels d’urgence vers les services sociaux inclus), un accès à Internet bas débit et les chaînes gratuites de la TNT en qualité numérique.