Club Internet serait-il à vendre ?

9 février 2007 à 15h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h59 -

Et si Club-Internet était racheté par un concurrent dans le cadre de la restructuration du marché de l'ADSL en France ?Bien entendu, cette annonce n'est ni officielle ni même encore officieuse. Néanmoins, des informations relayées par nos confrères du journal La Tribune et du site Silicon engendrent quelques questions.

Deutsche Telekom, la maison mère allemande de Club-Internet, aurait ainsi mandaté la banque Rotschild pour entamer l'étude d'une éventuelle cession du fournisseur altetrnatif. Des contacts préliminaires auraient même été entrepris avec Free, Neuf Cegetel et Telecom Italia.

Club Internet est un fournisseur d'accès en position de challenger sur le marché de l'ADSL français. Disposant de son propre réseau, de près de 500 noeuds de raccordement dégroupés et de 500 000 abonnés, Club Internet est une cible de choix pour ses concurrents. Free et Neuf Cegetel pourraient être intéressés par l'opportunité de consolider leurs positions dans la course contre le leader Orange. De son côté, Telecom Italia pourrait aussi profiter de cette occasion pour prendre de l'envergure et renforcer sa marque Alice. Certains veulent donc se démarquer alors que d'autres aimeraient simplement "survivre".

De nombreux anaystes estiment que le secteur du haut-débit n'a pas achevé sa phase de restructuration et de concentration. Les FAI les plus faibles sont progressivement éliminés, naturellement ou par rachat-fusion. L'année dernière, Numericable, Tele2 ou encore AOL ont été vendus à Noos, SFR et Neuf Cegetel. Un scénario identique se déroule désormais dans le secteur de la fibre optique / FTTH (Médiafibre - Citéfibre).