Deutsche Telekom : des filiales qui intéressent

29 mars 2007 à 18h54
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h58 -

Les filiales à vendre du géant allemand des télécoms (Club Internet en France et Ya.com en Espagne) intéressent pas mal de concurrents... L'occasion de faire le point sur les prétendants.La nouvelle tombe début mars : Deutsche Telekom, premier opérateur télécom en Europe, annonce qu'il compte se séparer de plusieurs filiales ne correspondant plus à sa stratégie de croissance. En clair, l'opérateur ADSL français Club Internet est à vendre, tout comme son homologue espagnol Ya.com !

Quels sont les repreneurs et les acheteurs potentiels pour ces futures ex-filiales de Deutsche Telekom ? Club Internet, 5ème FAI sur le marché de l'ADSL en France, compte 600 000 abonnés ADSL et serait évalué à près de 350 millions d'euros. Neuf Cegetel, Telecom Italia, Free et Noos Numericable auraient déposé des offres de rachat.

Rappelons que Club Internet détient quelques atouts importants. Outre sa base d'abonnés qui peut considérablement changer la donne dans la course des fournisseurs, Club Internet possède un réseau moderne compatible VDSL2 de 530 noeuds de raccordement dégroupés. Enfin, l'opérateur continue d'améliorer son offre Triple Play dotée d'un service de Tv par ADSL qui séduit de nombreux internautes.

De son côté, Ya.com est un fournisseur d'accès espagnol qui pourrait être vendu à l'un des six prétendants qui se sont actuellement fait connaître. Parmi la liste des repreneurs potentiels, on retrouve Vodafone, Telecom Italia, Jazztel, Telmex et France Télécom. L'opérateur historique serait en effet intéressé par la perspective de renforcer sa position dans la péninsule ibérique mais aussi au niveau international.