Le devenir d'Alice au sein d'Iliad

11 septembre 2008 à 17h05
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Comme à chaque fois lors du rachat d'un FAI par un autre, des questions se posent sur l'avenir de l'opérateur vendu. Que va devenir Alice ?Pour répondre à cette question, Xavier Niel a pris les devants. Le vice PDG d'Iliad-Free a convié les communautés d'abonnés Alice pour répondre à leurs questions sur l'avenir des abonnés Alice, des services et du réseau.

Interrogé par la communauté C-Alice, Xavier Niel promet d'ores et déjà qu'il n'y aura "pas de changement pour les abonnés". En clair, les abonnés Alice continuent de profiter des services haut débit Alice, sur le réseau Telecom Italia France, et garderont leur contrat tant qu'ils ne le résilient pas.

Selon le vice-PDG d'Iliad, "à court terme, la marque a vocation à rester, à recruter, et à vivre dans un environnement où on va faire tendre l'offre Alice vers l'offre Free, donc rajouter des services...". A ce titre, une assistance de proximité - sur le modèle déjà en place dans plusieurs dizaines de villes - sera progressivement mise en place. Ce service complètera ainsi la hotline téléphonique gratuite disponible au 1033.

Du côté des services haut débit, les futures offres Alice seront un peu différentes de celles de Free. L'objectif est de proposer "l'intégration d'un maximum de services Free tout en conservant les avantages Alice comme le contrat Alice pour Vous".

Pour la TV par IP, le plafond d'éligibilité devrait être augmenté pour permettre au plus grand nombre d'accéder aux bouquets de chaînes et à la vidéo à la demande. Rappelons que le seuil d'affaiblissement pour avoir la TV par ADSL est relativement bas chez Alice en comparaison avec d'autres opérateurs. Un MediaCenter serait également prévu pour permettre à l'offre Alice de se rapprocher du standard de Free.

D'autres synergies sont envisagées pour harmoniser les marques Free et Alice. Xavier Niel évoque la possibilité de fournir des débits ADSL2+ en zone non-degroupée. Les freenautes pourraient quant à eux bénéficier de forfaits d'appels téléphoniques vers le Maghreb par exemple.