Colloque AVICCA 2016 : les FAI nationaux enfin présents sur les Réseaux d'Initiative Publique !

28 novembre 2016 à 09h09
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

Les 23 et 24 novembre derniers s'est déroulé le colloque de l'AVICCA, institution fêtant ses 30 ans cette années, pour un bilan sur l'année 2016 plutôt encourageant sur le déploiement numérique du THD en France...

Les 23 et 24 novembre derniers s'est déroulé à Paris le colloque de l'AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications Electroniques et l'Audiovisuel), un point d'étape biannuel qui a permis de visualiser la nouvelle carte de France numérique dans les zones denses, mais surtout moyennement denses et rurales.
Parmi les intervenants majeurs de ces deux jours, c'est notamment Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat Chargée du Numérique et de l'Innovation, qui a fait une brève allocution, afin de défendre un bilan plus que positif sur ses trois ans d'activité au service du numérique français.

Avec plus de 1,7 millions de prises FTTH construites depuis un an, le THD par fibre optique en France accélère, mais comme le rappel la Caisse des Dépôts, il va falloir aller beaucoup plus vite. L'objectif est de passer à une moyenne de 3,2 millions de prises déployées par an jusqu'en 2022 (puis au moins 2,2 millions ensuite jusqu'en 2025). L'objectif initial est d'atteindre '100%' de couverture, soit un peu plus de 33 millions de foyers et locaux couverts à l'horizon 2025.
A noter qu'en plus de ces nouvelles prises FTTH, ce sont également un peu plus de 1 millions de prises FTTLa qui ont été rénovées par SFR et 112 000 nouvelles prises construites en fibre optique avec terminaison coaxiale.

Trip 2016



Plan France THD : ça s'accélère sérieusement !

Antoine Darodes, Directeur de l'Agence du Numérique, s'est montré lui aussi plutôt confiant sur l'avancée du Plan France THD et surtout son accélération. A ce jour, on a dépassé les 50% de la population française couverte par du THD fixe. Tous les territoires ont déposé des dossiers de financement auprès du guichet Plan France THD.
Antoine Darodes reconnaît par ailleurs que ses équipes s'étaient concentrées depuis 6 mois sur la validation de ces dossiers, la priorité absolue. De fait, l'Agence du Numérique a pris un peu de retard sur d'autres sujets, notamment la mise à jour et l'évolution de l'Observatoire du THD.
Une des urgences concerne l'information du grand public sur l'éligibilité des communes aux nouveaux réseaux numériques. Le taux de pénétration FTTH a certes progressé de 3% en un an, à 27% en moyenne sur les communes où la fibre est présente, mais c'est encore insuffisant !

Du côté des investissements, avec plus de 2,7 milliards d'euros prévus de la part de l'état, ce sont actuellement à peine 72 millions d'euros qui ont été décaissés par l'état depuis le début d'année, sur les 150 millions annoncés lors du précédent TRIP de l'AVICCA au printemps.

D'ici fin décembre, ce sont encore quelques dossiers en cours qui devraient permettre d'atteindre les 100 millions d'euros. Le différentiel de 50€ millions vient essentiellement de retards dans la finalisation des dossiers déposés par les collectivités pour toucher ces fonds. Un décalage à l'allumage de 3 à 6 mois dans la validation des dossiers de financement, qui fait suite aux précédents retards mal anticipés dans le dépôt des dossiers et leurs validations, plus longues que prévue.

Les clients FTTH dans les RIPs



Axione attire les offres de VITIS, Ozone, Bouygues Telecom et bientôt Free !

C'est la grande nouvelle de cette convention des collectivités, avec enfin l'arrivée des grands opérateurs nationaux sur les zones moins denses. Ce sera sur les réseaux fibre optique gérés par Axione dans un premier temps, avec des offres de Bouygues Telecom comme nous vous l'annoncions déjà sur le RIP Touraine Cher Numérique dès cette fin d'année.
Avec 2 millions de prises FTTH contractualisées par Axione sur l'ensemble de ses 32 RIPs (sur les 5 millions de prises actuellement annoncées en France sur les RIPs), ce sont déjà plus de 100 000 prises qui sont actives sur les plaques Axione. Un marché potentiel prometteur qui semble désormais attirer les 'gros' opérateurs.
Bouygues Telecom a confirmé par le biais d'Yves Legrand, que les 1er RIP Axione qui verront arriver les offres Bouygues Telecom sont sur la Bourgogne (Nièvre Numérique), mais aussi le Vaucluse (10 000 prises FTTH déjà déployées, notamment sur Vaison-la-Romaine, Apt, Valréas), la Loire (Boson...), l'Aisne, la Sarthe et l'ensemble des RIP à terme...

Axione bouscule le marché du FTTH sur les RIP en accueillant Bouygues Telecom et Free


Même Free, par le biais de Maxime Lombardini, a bien confirmé que la signature est imminente avec Axione (pour commencer), pour que les offres Freebox en FTTH arrivent sur les RIP de cette société. Axione participe ainsi au déploiement de près de 700 000 prises dans le Nord (sur les départements du 59 et 62 pour commencer), avec en tout 1 milliard d'euros d'investissement qui seront nécessaires. Free vise à couvrir en FTTH 9 millions de prises fin 2018 et 20 millions à fin 2022, le FTTH représentant 30% des investissements de Free en ce moment.

Quant à l'arrivée des offres d'autres FAI sur les RIPs opérés par Orange ou SFR, la situation semble plus floue, les opérateurs se renvoyant la balle et les responsabilités quant à leur absence sur les réseaux des uns et des autres. Free argue d'une certaine opacité sur la mise à disposition par Orange des informations techniques indispensables à la commercialisation de ses offres. Maxime Lombardini évoquait une fois encore que tant que les Systèmes Informatiques sur l'ensemble des RIPs ne seront pas homogènes, il ne viendra pas sur l'ensemble des RIPs...

Les opérateurs neutres sur les RIP



Altitude, Covage, Tutor... consolidations et optimisations

Au-delà d'Axione, les autres acteurs du secteur sont également en pleine croissance, avec Altitude Infrastructure qui poursuit ses déploiements sur les réseaux fibre optique signés en 2015, avec une optimisation des outils informatiques pour accroître notamment le taux de pénétration des clients sur les plaques FTTH (10% en moyenne au bout de 6 mois). Présent sur 19 RIP, pour 850 millions d'euros d'investissement, Altitude Infrastructure a signé actuellement pour 1,2 millions de prises FTTH et vise toujours à représenter 23% du marché sur les RIPs en 2022, avec 600 000 clients en FTTH...

Les dossiers du Paln France THDDu côté de Covage, la fusion avec Tutor découle d'une logique industrielle et territoriale, avec deux sociétés ayant la même stratégie, opérant désormais sur 29 RIPs. Outre la présence de fournisseurs d'accès comme Coriolis, Ozone, Nordnet, comme les autres opérateurs d'infrastructure, l'arrivée prochaine des gros FAI, ou celle annoncée du nouvel entrant VITIS sur les réseaux Covage, laisse augurer d'une amélioration du remplissage des plaques FTTH déployées.
Entre Tutor et Covage, ce sont également plus de 1,3 millions de prises FTTH qui sont signées, dont 200 000 déjà commercialisables...

Orange et SFR, investissements massifs

Du côté d'Orange, les déploiements FTTH se poursuivent à grand vitesse, notamment sur les RIP en propre, notamment sur la Bretagne, l'Auvergne, avec pour objectif de couvrir 15 millions de prises fibre à fin 2018 et 20 millions fin 2022, avec toujours les 3 milliards d'euros d'investissements annoncés sur le THD entre 2015 et 2020. Orange propose actuellement la fibre FTTH sur 1208 communes, dont 1160 en Zones Très Denses, avec en tout 17 millions de foyers engagés sur des projets FTTH.

SFR, plus discret, confirmait aussi de son côté sa présence massive sur le FTTH/FTTB (plus de 9 millions de prises éligibles à ce jour), rappelant sa présence sur 10 RIP, mais également la disponibilité de ses offres évidemment en priorité sur ces derniers, mais également sur quelques autres RIP, comme celui d'Axione à Pau.

SFR a surtout fait une demande pour renégocier avec Orange la répartition des déploiements FTTH sur les zones moyennement denses/AMII, initialement définie en 2011, avec sur plus de 12 millions de prises, en grande majorité attribuée à Orange…

Yves Legrand - Bouygues Telecom, Maxime Lombardini - Iliad / Free, Pierre Louette - Orange, Régis Turrini SFR