La Banque Mondiale désenclave les iles du Pacifique

4 juin 2013 à 15h52
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h42 -

Les investissements de la Banque Mondiale permettent à plusieurs millions d'habitants isolés du Pacifique de découvrir la téléphonie mobile et l’internet haut-débit.Alors que les réseaux 4G et de fibre optique se développent un peu partout en Amérique, en Europe et en Asie, plusieurs millions d'insulaires éparpillés sur plus de 9000 îles en plein milieu de l'océan pacifique restent coupés du monde, faute d'infrastructures de télécommunication suffisantes.

Au cours de ces 6 dernières années, plus de 2 millions d'habitants ont enfin pu accéder à la téléphonie mobile. Sur l'île de Vanuatu, 80% de la population est désormais couverte. Ce bond en avant technologique est une véritable "révolution", une rupture avec les vieilles habitudes consistant parfois à prendre le bateau une fois par mois pour appeler depuis un téléphone fixe...

L'accès à la téléphonie mobile bouleverse la vie économique et sociale des habitants des îles du pacifique. Qu'il s'agisse de rester en contact avec les proches, dont beaucoup travaillent en Australie par exemple, soutenir l'activité économique, développer le tourisme, mettre en place des systèmes d'alerte (tsunami/typhons), simplifier l'accès aux services publics, les télécoms modifient profondément la vie des habitants du Timor, de Micronésie, de Palau, Samoa, ou encore des îles Salomon.

Le navire câblier Ile de Ré d'Alcatel Lucent
Dans les prochains mois, les insulaires du Pacifique seront raccordés au reste du monde par un câble sous-marin de fibre optique. Financé par la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement, ce câble interconnectera notamment les îles Tonga et Vanuatu à la dorsale optique "Southern Cross" qui relie déjà l'Australie et la Nouvelle-Zélande à la côte Ouest des Etats-unis.

En charge de l'opération, Alcatel-Lucent a dépêché sur place son câblier Ile de Ré. A l'instar de France Télécom Marine qui s'est récemment illustré en Afrique de l'Ouest (câble ACE), Alcatel pose donc ce nouveau câble qui permettra de sécuriser et de réduire considérablement les coûts de transit des télécommunications entre les îles et le reste du monde. A Palau par exemple, une connexion Internet 256 Kbit/s coûte 650$ par mois soit 500€ !

Après Vanuatu et Tonga prochainement relié au câble Southern Cross, les îles Salomon seront les prochaines à être raccordées à un câble optique régional. Une extension du câble "Australie/Japon", transitant par Guam, sera opérationnelle avant la fin de l'année pour un montant de 60 millions de Dollars.