Bilan du CNC 2015 : une forte progression de la SVOD

10 mai 2016 à 12h33
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h35 -

Comme chaque année, le CNC vient de présenter son bilan 2015. Outre les chiffres-clés de tout le secteur cinématographique et télévisuel, cette étude présente aussi un bilan du marché de la VOD et de la SVOD.

Un marché porté par la croissance de la SVOD

Le CNC estime à 317,4 millions d’euros le chiffre d’affaires de la vidéo à la demande, soit une augmentation de +19.8% par rapport à l’année dernière. Ce chiffre prend en compte la VOD à l’acte, l’achat digital (EST) et la SVOD (offre par abonnement). Il est à mettre aussi en relation avec les 707,6 millions d’euros de chiffres d’affaires de la vidéo physique (DVD et blu-ray), qui lui est en baisse de -12.3%. Au total, le marché de la vidéo (physique et digital) s’élève à 1 025 millions d’euros, en légère baisse de 4.4% par rapport à 2014. Ainsi, malgré une adoption de plus en plus massive de la vidéo digitale, le secteur ne parvient pas à endiguer la baisse de la vidéo physique.

marché de la vidéo payante


Le marché de la VOD à l’acte (qui comprend l’achat digital) reste relativement stable (235 millions d’euros en 2015 contre 235,8 millions d’euros en 2014. En revanche, le marché de la SVOD est en pleine croissance (82.2 millions d’euros en 2015 contre 29.2 en 2014, soit une progression de +182% ! En valeur, la SVOD représente désormais 26% du marché digital de la vidéo.

Dans une moindre mesure, le marché de l’achat digital progresse également passant de 55.5 à 60 millions d’euros entre 2014 et 2015. Néanmoins, sur le marché de la VOD à l’acte, la VOD locative représente toujours la majorité des ventes (en valeur) avec 75%.

Une progression de la consommation mobile des contenus

34.4% des internautes ont déjà payé pour profiter d’une offre VOD (à l’acte ou par abonnement). La consommation se fait toujours très majoritairement en IPTV. En revanche, la consommation mobile enregistre une progression notable : la pénétration de la VOD payante sur appareil mobile passe de 5.5 à 8.2% entre 2014 et 2015.

Sur le profil du consommateur-type de VOD, le CNC décrit un consommateur similaire à celui qu’avait décrit Médiamétrie en début d’année : un homme (52.7% des consommateurs de VOD), âgé de 35 à 49 ans (32%), CSP+ (43.9%).

taux pénétration selon le support



Plus de 67.000 références

Au total, 67.337 références différentes ont été enregistrées sur les différentes plateformes de VOD : films, hors-film et contenus adulte.

Sur le marché « à l’acte », ce sont les films de cinéma qui constituent la majorité de la consommation en valeur (75.2% du marché), cependant le hors-film est en progression : 8.6% du marché en 2015, contre 5.5% en 2014. Ce segment est constitué par les séries TV, les captations de spectacles, les dessins animés… Le CNC explique cette progression par le beau succès de la série française Plus belle la vie ou de celle américain Grey’s Anatomy. Le segment adulte perd régulièrement des parts de marché : il constituait 25.9% des ventes en 2011 et plus que 16% en 2015, alors même que le prix des contenus adultes est nettement plus élevé que celui des autres contenus.

Le marché de la VOD par abonnement est toujours confronté à la chronologie des médias qui lui interdit de mettre à disposition des films de cinéma moins de 3 ans après leur sortie en salles. Sur ces plateformes, on trouve majoritairement des films de plus de 10 ans (65.8% de l’offre), néanmoins, les films de 3 à 4 ans constituent 11.6% des films proposés, une part en progression.

offre films de cinéma



Classement annuel des services de VOD : Orange et TF1 en tête

classement services vad en fonction du nombre de consommateurs


Le CNC publie également son classement annuel des services de VOD (VOD à l’acte, EST et SVOD) en fonction du nombre de consommateurs. Sans grande surprise, ce sont Orange et My TF1 VOD qui trustent les deux premières places avec respectivement 27 et 26.4% de consommateurs. Pour la première fois, on retrouve Netflix sur le podium avec 25.8% de consommateurs, contre 6.2% l’an passé. Cependant, au 31 décembre 2014, Netflix n’avait été lancé que depuis 4 petits mois. Belle progression également de la part de France TV Pluzz VAD avec 16.8% des consommateurs, contre 6.1% l’an passé. Canalplay VOD et Canalplay SVOD arrivent juste derrière Netflix.

Lancé à l’automne dernier, Zive, le service de SVOD de SFR fait son entrée… en dernière place du classement avec 0.2% des consommateurs. Même si le service fusionnera avec SFR Club Vidéo qui compte 12.2% des consommateurs, le service de VOD de SFR est très loin de la position de leader qu’il s’auto-attribue, du moins à fin 2015.

Au rayon des grands absents, on note les services de VOD de la Fnac, FnacPlay lancé en octobre et Wuaki. Autres absents, les plateformes « de niche » comme Mubi (consacré aux films d’auteurs), Vodeo (consacré aux documentaires) et l’INA (archives audiovisuelles françaises) qui a lancé son offre de SVOD, INA Premium, en septembre 2015. De la même manière, les offres purement jeunesse n’apparaissent pas dans ce classement.