Le point sur la fibre optique en Bretagne

17 octobre 2016 à 13h14
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h31 -

La Bretagne est l'une des régions les plus actives dans le déploiement de la fibre optique. Quelles sont les villes déjà fibrées et quelles sont celles qui le seront bientôt ? Ariase vous dit tout !

La Bretagne, ses crêpes, ses plages.... et sa fibre optique ! La région bretonne dispose d'un statut singulier dans le paysage télécom français. Outre l'importance stratégique des stations d'arrivée des principaux câbles sous-marins trans-continentaux (Penmarc'h, Plérin et Lannion), la présence de grands centres de recherche (Orange Labs, Pôle Images et Réseaux), la renommée de ses formations universitaires (Télécom Bretagne, ENSIBS) et la montée en puissance du pôle cyberdéfense (DGA-Mi de Bruz, Orange Cyberdéfense à Cesson-Sévigné...), la Bretagne est l'une des régions les plus "connectées" au très haut-débit en France.

Parallèlement à la 4G qui s'étend rapidement dans les 4 départements bretons (Ille-et-Vilaine, Finistère, Morbihan et Côtes d'Armor), la fibre optique jusqu'au domicile gagne du terrain aussi bien dans les agglomérations denses fibrées par les opérateurs privés sur fonds propres, que dans les communes semi-urbaines et rurales où la fibre est financée par les collectivités locales regroupées au sein du syndicat mixte Megalis.

Retrouvez ci-dessous la carte des 77 villes bretonnes où la fibre optique est déjà commercialisée ou en cours de déploiement au 17 octobre 2016 :

  • en orange : les zones d'initiative privée
  • en bleu : les zones Bretagne THD (1ère tranche)
  • en vert : le réseau Rev@ (Altitude Infrastructure)


Orange et SFR en pointe dans les zones d'initiative privée

Les premiers déploiement de fibre optique pour les particuliers ont concerné les deux principales agglomérations bretonnes, à savoir Rennes et Brest. D'ici la fin de l'année, 100% des foyers brestois devraient être éligibles à la fibre d'Orange par exemple. A Rennes, la seule ville située en Zone Très Dense selon les critères de l'ARCEP, les offres FTTH jusqu'à 1 Gbit/s sont disponibles chez Orange, SFR et dans une moindre mesure Free. Bouygues Télécom commercialisera ses offres de fibre optique quand il installera ses propres équipements dans les centraux optiques (NRO) de SFR ou Orange.

Les zones d'investissement "privé" concerne une vingtaine de villes (Lorient, Saint Malo, Vannes, Morlaix, Saint Brieuc...) représentant seulement 10% du territoire mais concentrant 40% de la population bretonne. Ces 700 000 foyers seront couverts d'ici 2022 si le calendrier des opérateurs privés est tenu. Les travaux portent désormais sur les communes périphériques des principales agglomérations bretonnes comme Saint Jacques près de Rennes ou encore Bohars près de Brest et Lanester près de Lorient. Parmi les plus récentes ouvertures à la fibre, citons notamment les villes de Guingamp et Vitré.

Rappelons qu'à l'exception de Rennes, la fibre en zone "privée" est déployée grâce aux accords de co-investissement signés entre les opérateurs. Bien qu'Orange soit en charge des travaux, les autres fournisseurs peuvent ainsi commercialiser leurs propres offres en utilisant la fibre tirée par Orange. C'est notamment le cas de SFR qui propose ses forfaits FTTH à Lorient, Lanester, Vannes ou encore Quimper par exemple.

Les zones d'initiative publique fibrées par Bretagne THD

Pour les 60% de bretons restants installés sur 90% du territoire, la fibre sera déployée par le syndicat mixte Megalis. Ce vaste réseau d’initiative publique s'est fixé l'objectif ambitieux de raccorder à la fibre 1.3 million de foyers bretons d'ici 2030. La première tranche des travaux - 240 000 foyers raccordés entre 2014 et 2018 - est actuellement en cours et la phase de commercialisation vient tout juste de démarrer.

Les premiers foyers raccordés au réseau Bretagne THD sont situés à Auray et à Gourin dans le Morbihan. D'ici la fin de l'année, environ 70 000 foyers seront éligibles à la fibre du réseau public breton, en particulier à Lamballe, Carhaix et Redon. Pour l'instant, seul Orange a signé un contrat pour louer le réseau Bretagne THD et y proposer ses offres Livebox Fibre. Les autres fournisseurs, qu'ils soient nationaux (Free, SFR, Bouygues) ou "locaux" (Wibox, K-net, Videofutur, Ozone, Kiwi, Comcable...) suivront-ils le pas ou laisseront-ils Orange dans une situation de monopole de fait ?

Les cas particuliers : le câble à Brest & Rennes et le réseau de Vannes Agglo

En complément de la fibre optique jusqu'au domicile, SFR dispose en Bretagne d'un réseau câblé hérité de Numericable à Rennes et Brest où sont respectivement desservis 115 000 et 75 000 foyers. A Rennes, le débit maximum est de 100 Mbit/s en réception tandis qu'à Brest, la vitesse peut grimper jusqu'à 400 Mbit/s. Homogènes, les réseaux câblés bretons de SFR pourraient bénéficier dans les prochains mois d'une nouvelle modernisation et afficher un débit maximum de 1 Gbit/s en réception et 60 Mbit/s en émission.

Bien que la quasi totalité de la fibre optique (FTTH) est déployée par Orange ou par Megalis, une exception demeure ! L'agglomération de Vannes a ainsi choisi de confier le déploiement de son réseau métropolitain à Altitude Infrastructure. Environ 10 000 foyers situés dans les communes autour de Vannes (hors Vannes intra-muros) sont raccordés à la fibre par Altitude. Disponible depuis 2015, le réseau Rev@ est exploité notamment par les fournisseurs d'accès Wibox et K-net.