Quel opérateur télécom a le plus recruté depuis 2010 ?

4 septembre 2014 à 12h59
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h39 -

Ces dernières années, le marché des télécoms a fortement évolué. Ariase analyse les impacts de ces l'évolution sur les bases d'abonnés fixes et mobiles des principaux opérateurs.Après la publication des résultats semestriels d'Orange, SFR, Bouygues, Free et Numericable, Ariase vous propose un bilan des recrutements des 4 dernières années sur les secteurs de l'Internet fixe et du mobile (données opérateurs).


Bien que le marché de l'Internet fixe soit désormais considéré comme "mature", on constate que le nombre les parc d'abonnés ADSL et Fibre des opérateurs a continué de croître régulièrement entre 2010 et 2014. Cette période a notamment été marquée par plusieurs tendances parmi lesquelles :

- la montée en puissance de Bouygues Télécom et de sa Bbox
- la seconde place de Free au détriment de SFR à partir de 2012
- la progression stable d'Orange qui a maintenu son avance

On remarquera ainsi l'effet Freebox Révolution à partir du 1er semestre 2011 qui a permis à Free de ravir à SFR la seconde place des opérateurs ADSL à dès le début de l'année suivante. Avec le lancement de Free Mobile, cette tendance s'est d'ailleurs d'autant plus accélérée.

Notons enfin qu'Orange a particulièrement bien résisté. La différence d'abonnés des parcs de clients Internet entre Orange et Free est, par exemple, restée pratiquement la même entre 2010 et 2014 !


Sur le marché du mobile, il y a indéniablement un avant et un après Free Mobile. L'arrivée du 4ème opérateur en janvier 2012 a rebattu les cartes du secteur. Quelques tendances intéressantes :

- ni Orange ni SFR ni Bouygues n'ont encore rattrapé leur niveau d'abonnés d'avant Free mobile
- le rythme de recrutement de Free mobile s'est ralenti entre 2013 et 2014

Si les parcs de clients mobiles d'Orange/SFR/Bouygues sont presque revenus à leur base de fin 2011, leur structure a, en revanche, fondamentalement évolué avec beaucoup moins de clients prépayés mais davantage d'abonnés disposant d'un forfait sans engagement.

Free mobile a séduit plus de 9 millions de clients en 2 ans et demi. Entre juin 2012 et juin 2013, Free a engrangé 1.5 million de clients contre "seulement" 1 million entre juin 2013 et juin 2014. Malgré une croissance record, le rythme ralentit logiquement : le marché n'est pas extensible à l'infini d'une part, et la concurrence s'est adaptée d'autre part (baisse des prix, amélioration de la couverture 4G en particulier).


En terme de bilan, Bouygues Télécom est l'opérateur ayant recruté le plus d'abonnés fixes entre juin 2010 et juin 2014. Avec 1.7 million de clients supplémentaires sur cette période, Bouygues a séduit autant d'abonnés qu'Orange et SFR réunis !

Quant à Free, il se place en seconde position. Si la filiale d'Iliad a bien creusé l'écart avec SFR, il n'a néanmoins pas réussi à distancer Orange. Enfin, terminons par Numericable que l'on ne peut pas véritablement comparer puisque son activité s'est limitée aux 1000 communes qu'ils couvrent (10 millions de foyers soit environ 30% des foyers français).