Avec la norme DOCSIS 3.1, le câble veut changer de dimension...et d'image.

14 juin 2016 à 16h17
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h34 -

En Europe et aux Etats-Unis, les opérateurs préparent la mise à jour de leurs réseaux câblés avec le standard DOCSIS 3.1. Objectif : augmenter les débits pour mieux concurrencer le VDSL2 et la fibre optique jusqu'à l'abonné.

Depuis le salon professionnel ANGA COM qui s'est tenu la semaine à Cologne en Allemagne, les équipementiers téélcom et les opérateurs multiplient les annonces sur la disponibilité prochaine du DOCSIS 3.1. Ce nouveau standard, amené à remplacer l'actuel DOCSIS 3.0, est en passe de devenir la référence des réseaux câblés qui délivrent depuis des années désormais de l'Internet très haut-débit en plus des traditionnels flux TV.

Les principaux industriels tels que Cisco, Arris, Casa Systems ou encore Huawei ont tous profité de l'occasion pour présenter les performances de leurs matériels compatibles. Des essais sur le terrain ont ainsi révélé les capacités de la norme DOCSIS 3.1 qui, théoriquement, doit permettre un débit jusqu'à 10 Gbit/s en réception et 1 Gbit/s en émission.

Le DOCSIS 3.1 testé en France...et dans le monde entier

Dans l'Hexagone, SFR et Cisco ont ainsi annoncé une expérimentation hors laboratoire avec une vitesse mesurée de 3 Gbit/s par abonné. Cisco n'a pas donné beaucoup de détails sur ce test mais l'on sait que sur un réseau câblé, la vitesse ne dépend pas uniquement du standard utilisé mais aussi du nombre d'abonnés par poche, ou encore de la fréquence allouée...

Les exemples de déploiement effectif ou de projets avancés de déploiement se multiplient dans le monde entier. Aux Etats-Unis, le cablo-opérateur Comcast a ouvert son réseau DOCSIS 3.1 à Atlanta en mars dernier, et vient d'inaugurer celui de Nashville. Les prochaines villes concernées d'ici la fin de l'année seront Chicago, Détroit et Miami.

En Europe et dans le reste du monde, les cablo-opérateurs sont également sur le pied de guerre ! Citons notamment :

  • Voo et Telenet en Belgique
  • Virgin Media au Royaume-Uni
  • TDC au Danemark
  • Telecolombus et UnityMedia en Allemagne
  • DNA en Finlande
  • NGN en Australie
  • SK Broadband en Corée du Sud....

Le DOCSIS 3.1 pour mieux faire face aux réseaux concurrents

A quoi va servir le DOCSIS 3.1 ? En premier lieu, il va bien entendu améliorer les débits disponibles, notamment en upload (de chez vous vers Internet). Et c'est justement sur ce point que le câble et la fibre optique se distinguent significativement. Actuellement, le forfait SFR câble le plus rapide se contente de 40 Mbit/s en upload quand Orange ou Free en propose 200 Mbit/s voire même 250 mbit/s avec la Bbox Miami Fibre de Bouygues Télécom !

Grâce au DOCSIS 3.1, SFR sera à même de mieux concurrencer les réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH) qui sont de plus en plus présents dans les zones urbaines. La nouvelle norme sera également un atout pour contrer les éventuels réseaux de fibre optique avec terminaison en cuivre (FTTdp). Testée par Orange, cette technologie faciliterait le déploiement du très haut débit mais les débits seraient jusqu'à 10 fois moins performants qu'en fibre de bout en bout, puisque les derniers mètres de la connexion utiliseraient la ligne téléphonique (via le VDSL2 et dans doute le G.fast dans quelques années).