Castres toujours plus connecté

3 février 2009 à 19h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h49 -

Internet est de plus en plus facile d'accès du côté de Castres-Mazamet. Après l'ADSL et le CPL, c'est le WiFi qui s'impose en ville.Castres-Mazamet, ce n'est pas seulement une grande équipe de rugby, c'est aussi une ville qui ne lésine pas sur l'expérimentation technologique : en 2007, la sous-préfecture du Tarn s'était engagée dans la voie du CPL, le courant porteur en ligne.

Beaucoup de chemin a été fait depuis l'arrivée de l'ADSL, une arrivée survenue en 2005 pour une partie de la communauté d'agglomération de Castres-Mazamet.

Cette partie du Tarn avait également été irriguée par de la fibre optique métropolitaine dès 1998, très en avance, donc, sur la plupart des autres villes de France. Fin 2008, notre partenaire Canard-WiFi, premier blog français sur le WiFi, avait annoncé déjà la volonté de couper le fil de l'accès à Internet à Castres.

A l'époque, l’agglomération de Castres-Mazamet avait élaboré un partenariat avec un opérateur privé, afin de pouvoir proposer de l’Internet à 2 Mbits/s, un bouquet de services numériques, de la vidéo en ligne et de la téléphonie, le tout sur IP.

IntermediaSud, la société d'économie mixte, maître d’ouvrage de l’agglomération numérique, et gérant la fibre optique, va associer des services nouveaux aux infrastructures à haut débit sous la forme d'une centaine de bornes WiFi.