Foot : la LFP prépare le terrain face à Canal+ et Orange

7 mai 2010 à 18h36
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h46 -

La Ligue de Football Professionnel éditera sa propre chaîne de télévision pour diffuser les matchs de Ligue 2 et préparer la négociation sur les droits de la Ligue 1.Le patron du foot français doit être un amateur de poker ! En effet, après les mises et les coups de bluff, Fréderic Thiriez abat son jeu en officialisant la création d'une chaîne TV propre à la Ligue de Football Professionnel.

En déclarant aujourd'hui "avoir pris la décision stratégique de créer une chaîne du foot pro", le président de la LFP modifie profondément les règles du jeu médiatico-financier qui s'appliquent au football en France.

Actuellement, les droits TV des matchs de football sont mis aux enchères et achetés par les chaînes ou les opérateurs télécom. C'est notamment le cas de la Ligue 1 avec Canal+ et Orange, ou encore avec Ma Chaîne Sport pour la Ligue 2. En lançant sa propre chaîne, la LFP fait donc monter la pression.

D'ores et déjà, la LFP se réserve les droits de retransmission de 9 des 10 matchs de chaque journée de la prochaine saison de Ligue 2. Grâce à un investissement de 10 millions d'euros, la chaîne Eurosport aura l'exclusivité du dernier match disponible. Contrairement à cette année, Ma chaîne Sport (Numericable) ne détiendra donc plus les droits pour la saison à venir.

Pourquoi la LFP décide-t-elle de gérer la diffusion des matchs de foot de A à Z alors qu'elle ne s'occupait que de l'attribution des droits jusqu'ici ? Plusieurs raisons poussent la Ligue à adopter cette stratégie. D'une part, la réponse des opérateurs aux appels d'offres n'a pas été satisfaisante à ses yeux. Etant donné que les droits TV du foot sont moins élevés en France que chez nos voisins européens, la LFP a estimé que les investissements des chaînes devaient être plus importants.

D'autre part, la LFP veut mettre tous les atouts de son côté pour peser dans les prochaines négociations sur l'obtention des droits de la Ligue 1. Jusqu'en 2008, la valeur de ces droits était limitée par la présence quasi monopolistique de Canal+ dans le paysage audiovisuel. Comme l'intrusion d'Orange dans le pré-carré de Canal, la concurrence est la clef de la réussite des appels d’offre pour la Ligue.