Cloud gaming : avec Console Streaming, Microsoft répond timidement à Google Stadia

console-streaming-xcloud
10 juin 2019 à 12h17
- Mis à jour le 20 août 2019 à 15h56 -

Après les annonces de Google sur Stadia, tout le monde attendait la réponse de Microsoft. Mais, à défaut d'en dire plus sur son projet xCloud, Microsoft a annoncé Console Streaming, un service pour accéder à ses jeux Xbox de partout. La guerre du cloud gaming attendra.

Console Streaming en attendant le projet xCloud

La grand-messe du jeu vidéo qui commence demain à Los Angeles,  à l'occasion de l'E3, attendait avec impatience la conférence de Microsoft. Au lendemain de la présentation officielle de Stadia, l'offre de jeu vidéo en streaming de Google qui sera lancée en novembre, les professionnels du jeu vidéo attendait la riposte de Microsoft. Mais, la guerre du cloud gaming attendra encore un peu. En effet, alors que tout le monde pensait que Microsoft allait présenter en grandes pompes xCloud, son futur service de cloud gaming censé venir concurrencer Stadia, Microsoft annoncé Console Streaming, un nouveau service pour accéder à son catalogue de jeux Xbox One de partout.

Avec Console Streaming, Microsoft transforme votre console en mini serveur xCloud afin de permettre d'y accéder à distance. Le service sera gratuit et il sera disponible en test à partir du mois d'octobre, un mois avant le lancement de Stadia. On en sait pas plus pour le moment.

Pour l'heure, la réponse de Microsoft à Google est timide. En tout cas, pas encore à la hauteur des enjeux de la révolution du cloud gaming. Aujourd'hui, on a plutôt l'impression que Microsoft cherche à occuper l'espace en attendant de communiquer sur le projet xCloud. Et de réellement déclarer la guerre à Google.

On en est où du projet xCloud de Microsoft ?

Console Streaming, c'est la première étape du projet xCloud. En effet, la vision de Microsoft du jeu vidéo dans le cloud est beaucoup plus ambitieuse. Le secret est bien gardé, depuis l'annonce de l'existence du projet, l'année passée à l'E3.

 

 

Pour l'heure, on sait que le service, intimement lié à la Xbox mais ouvert aux autres plateformes, est en phase de tests auprès d'employés de Microsoft. Ils peuvent jouer en streaming aux jeux Xbox partout où ils sont et peu importe le support utilisé. Mais, là Microsoft impressionne, c'est que son futur service de cloud gaming est d'ores et déjà capable de faire tourner plus de 3.500 jeux. Grâce à xCloud, "trois générations de jeux peuvent être exécutées sur la Xbox one", se félicite Kareem Choudhry, corporate vice-president du cloud gaming de Microsoft.

Autre preuve de l'ambition de Microsoft en matière de cloud gaming : Microsoft et Sony, concurrents sur le marché des consoles, vont entamer une coopération afin d'étudier des développements conjoints pour accompagner leurs services de jeux et contenus en streaming. Un accord qui devrait permettre à Sony d'accéder aux serveurs de Microsoft. Hélas pour les amateurs de jeux vidéo, il n'est pas question d'un rapprochement en termes de jeux ou de consoles. Chacun continue de développer ses propres exclusivités. Quant à Nintendo, il se murmure aussi qu'il cherche à travailler avec Microsoft.

Et si les trois plus gros fabricants dans l'industrie du jeu vidéo se lançaient main dans la main dans l'aventure du cloud gaming ? En tout cas, voilà une perspective qui ne doit guère enchanter Google Stadia. Toujours est-il que cette actualité autour du cloud gaming profitent à Blacknut et Shadow, les pionniers français du jeu vidéo en streaming.