Fibre optique : SFR et Bouygues font cause commune

15 décembre 2010 à 13h23
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h45 -

Bouygues Télécom et SFR ont signé un accord de co-investissement pour mutualiser le déploiement de la fibre optique en zones denses.Le FTTH coûte cher. Très cher même, surtout quand il faut développer ses parts de marché simultanément dans l'ADSL et dans la téléphonie mobile tout en préparant le terrain de la 4G...

SFR et Bouygues l'ont visiblement bien compris puisqu'ils ont décidé de travailler en commun. Concrètement, les deux opérateurs vont partager leurs investissements et mutualiser la fibre optique horizontale tirée entre leurs points de présence et les immeubles de certaines communes classées en zones très denses.

SFR continuera d'investir 150 millions d'euros par an comme il le fait depuis trois ans. Quant à Bouygues Telecom, sa contribution annuelle devrait s'élever à une centaine de millions d'euros.

Les deux opérateurs n'ont pas précisé si leur accord concernait l'ensemble - ou seulement une partie - des 148 communes listées par l'ARCEP dans sa décision du 22 décembre 2009 relative au déploiement du FTTH.

L'ARCEP a félicité le "dynamisme et la capacité de Bouygues Télécom à investir de manière pérenne dans les infrastructures de très haut débit en fibre optique (FTTH)". A peine un mois et demi après avoir lancé officiellement son offre Bbox Fibre sur le réseau de Numericable (fibre avec terminaison coaxiale), Bouygues fait visiblement preuve de pragmatisme.

D'un côté, il compte sur les 9 millions de foyers couverts par le cablo-opérateur (dont 5 millions en 100 Mega). De l'autre, il prépare à long terme son propre réseau FTTH pour gagner en autonomie et maitriser de bout en bout la distribution de ses services.