Les Box Internet et TV plombent la facture... et le climat

11 décembre 2009 à 15h35
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Les millions de Box et de décodeurs TV présents chez les internautes français consomment encore trop d'énergie et gonflent les factures. A quand une prise de conscience des FAI et des abonnés ?Les constructeurs et les fournisseurs d'accès ont encore bien des efforts à réaliser pour améliorer la consommation énergétique des modems box et des décodeurs TV.

De plus en plus sensibilisés au développement durable et motivés par les économies d'argent, les internautes commencent à s'intéresser à la consommation des Box Internet. Une première étude, publiée en octobre 2007 par 60 millions de consommateurs, alertait déjà les internautes sur le coût annuel supplémentaire provoqué directement par leur Box.

En réalisant une série de mesures sur une Freebox, une Cablebox et une Neufbox, notre partenaire Les Numeriques.com confirme que la surconsommation électrique annuelle des modems et les décodeurs équivaut pratiquement à un mois d'abonnement Internet !

Les internautes disposant d'un abonnement Double Play (sans télévision ni décodeur TV) sont logiquement les mieux lotis. La consommation d'une Box seule est en moyenne inférieure à 10 Watts. Le modem de Numericable serait le moins énergivore, suivi par la Neufbox de SFR. La Freebox ADSL (11 W) est quant à elle pénalisée par les adaptateurs CPL (Freeplugs) quand ceux-ci sont reliés au décodeur TV (Freebox HD).

Pour les abonnés Triple Play bénéficiant de la télévision et donc d'une Set Top Box branchée sur leur Box Internet, la situation est moins brillante. Les décodeurs TV de Numericable et Free affichent de piètres performances. Non seulement, ils consomment beaucoup quand ils fonctionnent, mais pire, leur "consommation ne diminue que de 25% à 30% quand ils passent en veille" souligne la rédaction des Numeriques. SFR s'en sort mieux avec des valeurs deux fois moins élevées que ses concurrents.

Par ailleurs, la télévision HD - largement vantée par les opérateurs - ne fait qu'alourdir la note. Les décodeurs sont davantage sollicités pour diffuser les flux Haute Définition avec comme conséquence une surconsommation moyenne de 20% par rapport à un flux TV de qualité standard.

Les premiers résultats fournis par Les Numeriques (pour l'instant uniquement chez Free, SFR et Numericable) montrent que les forfaits Triple Play impliquent un "treizième mois" correspondant à la consommation électrique des Box Internet et TV. Ce surcoût est loin d'être négligeable pour les ménages français dont l'engouement pour les offres multiservices n'est plus à démontrer.

Rappelons au passage que les Box ne sont pas prévues pour être débranchées quand elles ne sont pas utilisées puisque le service de téléphonie sur IP n'est actif que lorsque le modem-routeur est sous tension. A l'heure où la planète se passionne pour le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique, les FAI ont tout intérêt à prendre le problème de la consommation de leurs matériels à bras le corps.

En améliorant les performances énergétiques de leur Box, les opérateurs ont une double carte à jouer. D'une part, ils pourraient se distinguer sur le marché en "comparant" la consommation de leur Box avec celle d'un concurrent. Et d'autre part, la "green attitude" est un excellent levier pour leur image et leur communication.