Coupure de BFM TV et RMC : après Free, Orange ?

coupure-bfm-rmc-orange-2
29 août 2019 à 15h34
-

Free l'a fait, et Orange pourrait l'imiter : son patron Stéphane Richard laisse planer la menace d'une coupure des chaînes BFM et RMC du groupe Altice sur ses Livebox.

Les abonnés box Orange vont-ils eux aussi devoir se passer des chaînes BFM et RMC ? C'est une éventualité qu'envisage Stéphane Richard, patron de l'opérateur. Tout comme Xavier Niel, le n°1 des télécoms n'entend pas céder aux exigences financières du groupe Altice, Lequel réclame plusieurs millions d'euros pour permettre aux autres opérateurs de diffuser BFM TV, RMC Découverte et RMC Story via leur box.

Orange prêt à couper les chaînes BFM et RMC

"On n'aimerait pas en arriver là, mais c'est évidemment possible" : interrogé dans l'émission les Quatre Vérités sur France 2, Stéphane Richard n'a pas fait mystère des intentions d'Orange face aux prétentions du groupe Altice. Pas plus désireux qu'Iliad de payer pour diffuser via ses Livebox des programmes par ailleurs gratuits sur la TNT, Orange n'exclut donc pas, comme Free, de couper les chaînes BFM TV, RMC Story et RMC Découverte.

Le groupe de télécoms reste néanmoins ouvert à un accord portant sur les services associés à ces chaînes - notamment le replay. "Nous paierons s'il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire", a toutefois prévenu le N°1 d'Orange. Traduction : pas question de passer à la caisse pour la reprise du signal. "Certains éditeurs veulent aujourd'hui rompre l'équilibre et finalement passer à un statut hybride entre une chaîne gratuite pour celui qui la regarde mais payante pour les opérateurs : nous refusons catégoriquement et clairement cette position", a d'ailleurs précisé Stéphane Richard.

Orange et Free en positon de force ?

Les discussions s'annoncent donc animées entre les deux parties. D'autant que, si Orange refuse à son tour de plier aux exigences d'Altice, une coupure de BFM, de RMC Story et RMC Découverte sur les Livebox se traduirait par une forte baisse d'audience pour ces chaînes. Une mouvement déjà enclenché par leur disparition des décodeurs TV de Free.

Selon Marc-Olivier Fogiel, nouveau directeur général de BFM, ce coup de semonce aurait déjà entraîné une baisse de 15% de l'audience de la chaîne d'informations. Si le premier opérateur français entre dans la danse, les chaînes du groupe Altice risquent ainsi d'enregistrer un important manque à gagner en recettes publicitaires. Assez pour revoir leurs prétentions ?