Bilan 2016 Covage : structuration, déploiements et renforcement stratégique pour 2017 et au-delà

15 janvier 2017 à 23h14
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h30 -

Parmi les opérateurs d'infrastructures sur les Réseaux d'Initiative Publique, Covage a eu une année chargée, via sa consolidation avec le rachat de Tutor, pour une fusion qui permet au groupe d'être en ordre de marche pour répondre au marché du THD.

Jean-Michel Soulier, Président de CovageLe groupe Covage, qui avait fêté ses 10 ans l'an dernier, est constitué désormais des sociétés Covage et Tutor, suite au rachat du second par le premier .Une opération initiée au début de l'été qui s'est finalisée fin 2016.
En tout, le groupe Covage compte désormais plus de 250 employés (une centaine au siège et 150 à travers la France et sur le terrain). Covage est présent sur plus quarante RIPs, même si la plupart sont géographiquement localisés, et assez souvent sur la branche professionnelle.

La présence de Tutor restera une spécificité du groupe Covage, les deux noms continuant à coexister au sein de la nouvelle entité dans un . Comme l'explique Jean-Michel Soulier, président de Covage, "Ce rapprochement entre deux acteurs faisant le même métier est logique, avec pour cadre une complémentarité géographique". Cela apporte à Covage une présence plus homogène sur le territoire, avec une puissance qui va lui permettre de mieux répondre aux appels d'offre pour déployer la fibre optique sur les zones moins denses sur tout le territoire.


Une année 2016 avec de gros RIP signés

Les douze derniers mois ont été néanmoins assez riches pour Covage/Tutor, avec également la venue de nouveaux opérateurs sur ses RIPs, comme VITIS qui a annoncé en octobre dernier son arrivée avec une offre la Box Videofutur sur plusieurs plaques gérées par Covage.
A fin 2016, ce sont en tout plus de 1,3 millions de prises FTTH/FTTO qui sont signées par le groupe Covage pour les années à venir et déjà 200 000 foyers qui sont éligibles à des raccordements pour des offres fibre optique, plus 130 000 entreprises de plus de 6 salariés...
Les fournisseurs d'accès FTTH varient légèrement selon les RIP, mais on retrouve en général Ozone, Kiwi, La Fibre Coriolis avec Canal+, K-Net, Comcable, Nordnet, Vitis, ainsi que SFR, Orange...

Covage


Les plus gros chantiers fibre signés cette année sont :

  • La Haute-Savoie, avec la signature d'une DSP pour fournir d'ici fin 2022 environ 183 000 prises FFTH
  • La Métropole Europe Lille (MEL), pour 13 communes de la métropole lilloise, suite à une défaillance de SFR sur cette zone. En tout, ce seront au minimum 44 000 foyers qui seront concernés par des prises FTTH sur les 3 années à venir, avec une commercialisation des premières prises courant 2018.
  • Déjà signé depuis un moment, la Seine et Marne (sem@fibre77) représentera en tout 320 000 prises FTTH. Orange est par ailleurs présent avec ses offres sur le réseau sem@fibre77 en Seine-et-Marne sur 3 communes : Chevry-Cossigny, Bailly-Romainvilliers et Vert-Saint-Denis.


Covage, bilan 2016



Covage en 2017 : de nouveaux RIP en perspective...

Avec désormais la totalité des dossiers du Plan France THD qui sont validés, au minimum en pré-accord, ce sont plus d'une trentaine de départements qui devraient être signés cette année pour le déploiement de la fibre, avec à la clef encore plusieurs millions de prises. Covage entend bien en profiter pour se positionner sur plusieurs projets, afin de continuer à se développer sur les zones d'initiative publique.

Covage ne se montre pas spécialement inquiet sur la concurrence, que cela soit Orange ou SFR Collectivités, mais également Altitude Infrastructure, Axione ou même de nouveaux entrant comme TDF.
La concurrence est saine et obligatoire, aucune structure n'étant en capacité de remporter tous ces marchés qui devront avancer de front sur les 10 ans à venir... De même, l'annonce d'OCEN, même sur des RIP concurrents, indique une tendance qui va également profiter à Covage.

Les OCEN arrivent aussi sur les RIPs Covage

Comme nous le confirmait Jean-Michel Soulier : "Orange et SFR sont déjà présents sur certains de nos RIP (NDLR - à Dunkerque sur le réseau du SIVU pour SFR et sur 3 communes du 77 avec sem@fibre77 pour Orange), une présence qui va se renforcer sur 2017.
Surtout un troisième OCEN devrait annoncer aussi sa venue pour proposer ses offres FTTH sur les RIP Covage"
. On penche plutôt pour Free à la rédaction ou serait-ce Bouygues Telecom ? Les paris sont ouverts !
Pour en savoir plus, il faudra attendre un peu car en matière de déclaration, Covage préfère effectuer des annonces lorsque les choses sont concrètement engagées... Un petit clin d'oeil à Bouygues Telecom et Free sur les RIPs Axione, avec des annonces faites courant novembre, mais pour lesquelles la concrétisation sur le terrain tarde une peu à se faire sentir.

Et comme le rappelle Jean-Michel Soulier, entre le début des négociations avec un OCEN et son arrivée concrète, cela peut prendre du temps. Pour exemple, avec Orange, les négociations avaient commencées il y a 5 ans et cela fait seulement 2 ans que l'opérateur historique est présent dans le 77.

Jean-Michel Soulier, Président de CovagePour conclure, Jean-Michel Soulier se montre plutôt confiant les années à venir, avec des projets qui sont signés pour des exploitations le plus souvent sur 15, 20, voire 25 ans...
Comme le reste de la profession, Covage est plutôt satisfait par les avancées récentes, que cela soit sur le plan France THD, mais aussi les efforts de l'ARCEP pour encadrer l'activité sur les RIPs, en FTTH mais également en FTTO. Même si les élections présidentielles et législatives à venir peuvent signifier quelques perturbations, Covage reste confiant quand au cap donné désormais sur le déploiement du Plan France THD sur les territoires moins denses.

Covage en plein recrutement et formation


C'est un des axes de développement majeur de la FIRIP, l'emploi et la formation de la filière fibre optique, mais aussi de Covage qui recrute principalement des commerciaux (FTTO et FTTH), des coordinateurs de déploiement (FTTO et FTTH), des pilotes d’intervention client, des chargés d’études, des ingénieurs (réseau, avant-vente, études et développement, exploitation) et des responsables de déploiement.

La formation et l'emploi au coeur du Plan France THDLe 20 octobre 2016, la FIRIP et Covage ont inauguré le plateau de formation Formapelec de Courcelles-lès-Lens, dédié aux métiers du très haut débit et plus particulièrement de la fibre optique. 200 personnes y seront accueillies et formées chaque année, par groupe d'une quinzaine de stagiaires maximum. De nombreux modules courts de formation seront proposés aux professionnels pour perfectionner les salariés en poste : raccordement, déploiement des réseaux THD (souterrain/aérien, en colonnes montantes), intervention / mesure sur les réseaux THD, étude, etc.

En plus, des cursus, d'une durée de 4 à 10 mois, permettront à des demandeurs d'emploi ou à des personnes en reconversion professionnelle de devenir responsables de bureau d'étude, chefs d'équipe tirage de câble, techniciens de raccordement, chefs de chantier, etc.
Pour cela, une plateforme technique de 250 m² a été conçue par des professionnels pour simuler les conditions réelles de terrain, avec un site de tirage de câbles en aérien, une boucle de 2.500 mètres linéaires d'infrastructures enterrées, un atelier équipé de machines et de matériels de pointe, etc.