Covage 92 poursuivra le déploiement du réseau fibre optique dans les Hauts-de-Seine

25 février 2017 à 12h35
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h30 -

C'est Covage qui a remporté l'appel d'offres émis par le Conseil Départemental du 92, afin de reprendre le déploiement et la gestion du réseau THD fibre optique, une procédure de cession faisant suite à la défaillance la société Sequalum.

Covage 92 pour la DSP dans les Hauts-de-SeineLa cession du réseau fibre optique du département des Hauts-de-Seine aura été difficile à finaliser, mais depuis ce vendredi 24 février 2017, c'est donc officiel, ce sera Covage qui gérera le réseau THD du 92 et poursuivra son déploiement.

Afin d'assurer cette Délégation de Service Public d'accès au Très Haut Débit par le biais d'un réseau en fibre optique, après deux ans de tergiversations, c'est donc l'opérateur Covage qui a raflé le contrat, parmi les 10 candidats qui avaient déposé un dossier : Altitude Infrastructure, Bouygues Telecom, Covage, Iliad, Numericable, Orange, Sipartech, Telcité, Tutor et Zayo France.
Comme nous le confiait récemment Jean-Michel Soulier, Président de Covage, après le rapprochement Covage-Tutor en 2016, le groupe Covage est plus que confiant sur les perspectives de développement sur 2017 et au-delà...

Covage 92 pour le déploiement de la fibre optique dans les Hauts-de-Seine

La société Covage 92 a été créée le 26 janvier 2017 afin de reprendre en l'état l'exploitation et le développement du réseau THD Seine, en s'engageant notamment à compléter les « zones pavillonnaires » laissées inachevées par Sequalum, l'ancien prestataire en charge du premier projet.
Covage 92 sera également en charge de développer des infrastructures si nécessaire sur de nouvelles zones identifiées, et investira dans les éléments indispensables à l’arrivée sur le réseau d’autres opérateurs (réseau de collecte, équipement actifs, etc.). Avec l'annonce par exemple de Vitis sur sa présence sur les RIP de Covage, encore en Essonne très récemment, on peut s'attendre notamment à voir cet opérateur proposer la Fibre Videofutur d'ici quelques semaines aussi sur le 92...

Le département des Hauts-de-Seine encore loin d'être bien fibré

L'offre de Covage a reçu le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui s’impliquera dans le projet sous la forme d’une prise de participation dans le capital de Covage 92. Selon nos confrères du Parisien, le fibrage complet du département est désormais fixé pour fin 2019, avec un investissement prévu à hauteur de 24,8 M€, avec deux axes majeurs : un réseau « horizontal » essentiellement sous voirie et le réseau « vertical » constitué des colonnes d'immeubles pour apporter la fibre optique et des infrastructures FTTH.

Jean-Michel Soulier, Président de Covage déclare « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir été choisi par le Département des Hauts-de-Seine, qui nous fait confiance pour déployer la fibre optique au travers du réseau Covage 92. Il s’agit là d’un message fort adressé aux collectivités, qui peuvent désormais compter sur un acteur de poids alternatif aux opérateurs historiques, laissant présager des opportunités futures pour fibrer l’ensemble des particuliers dans le cadre du Plan France Très Haut Débit ».



Passation de relais pour Covage : quelles conséquences ?

Aucunes pour les abonnés actuels, tel est l'engagement de cet accord. Et si l'objectif premier est de contribuer à fournir des services à Très Haut Débit sur le territoire des Hauts-de-Seine, cela passe par l'attractivité du réseau, pour faire venir des opérateurs de tous horizons, aussi bien sur le segment des services aux entreprises et aux établissements publics (FTTE/FTTO), que pour les particuliers (FTTH).

Cela concernera la digitalisation des services administratif, mais aussi l’essor des « villes intelligentes », en commençant par les dispositifs de vidéo-protection, les Hauts-de-Seine seront ainsi prêt à relever les défis liés au numérique. Cette cession du réseau THD Seine à Covage 92 se fera dans les faits le 31 mars 2017.

Signature avec Patrick Devedjian et Jean-Michel Soulier de la DSP pour le 92

Cette société assurera notamment l’exploitation et la maintenance des colonnes d’immeubles THD Seine, pour permettre aux opérateurs usagers du réseau (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR) de fournir leurs services aux particuliers et/ou aux entreprises.

Covage 92 gérera aussi l’exploitation et la maintenance des infrastructures THD Seine des « zones pavillonnaires » (immeubles de moins de 12 logements) et poursuivra les efforts du Département pour commercialiser ces infrastructures fibre auprès des opérateurs fournisseurs de services Internet (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR), mais également auprès d’opérateurs alternatifs.

Pour Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine : « Au terme d’une procédure d’appel d’offres ouverte, nous sommes ravis d’être en mesure d’apporter les services très haut débit à nos concitoyens ainsi qu’aux entreprises et sites publics installés sur le territoire. En tant que 2ème département le plus peuplé d'Ile-de-France avec près de 1,6 million d'habitants, l’aménagement numérique constitue l’une de nos préoccupations majeures ».



Historique du réseau THD Seine

SequalumLe projet THD Seine avait été lancé dès 2008, avec pour objectif la construction d’un réseau en fibre optique FTTH (fibre jusqu’au logement) couvrant l’ensemble des 36 communes du Département en 6 années, soit 825 900 prises raccordables (disponibles à quelques centaines de mètres du bâti) dont 573 000 prises raccordées (disponibles sur le palier des immeuble ou en limite de propriété des pavillons).

Une Délégation de Service public avait été signée pour une durée de 25 ans, avec la société Sequalum, aujourd’hui filiale de Numericable et de SFR collectivités. Constatant des retards importants constatés dans la construction du réseau, l’Assemblée Départementale avait voté le 17 octobre 2014 la résiliation de la DSP, avec effet au 30 juin 2015.
Le Département a repris alors la responsabilité du réseau THD Seine, lançant dès novembre 2014, un appel à candidature pour la cession du réseau THD Seine, avec un appel d'offre pour trouver un nouveau délégataire, Covage, comme officialisé le 24 février 2017 dernier.