Dégroupage : Bouygues Télécom met les bouchées doubles

19 septembre 2011 à 18h23
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h44 -

Bouygues Télécom s'appuie sur les délégations de service public gérées par Axione pour étendre l'accès aux offres ADSL Bbox dégroupées aux zones peu denses.Grâce à un accord avec l'aménageur numérique Axione, Bouygues étend ses offres ADSL en dégroupage total à 700 centraux téléphoniques desservant 1,2 million de lignes réparties sur 4 500 communes rurales dans 12 départements.

Bouygues Télécom confirme ainsi le partenariat initié en avril dernier avec sa "cousine" Axione. Cette filiale de Bouygues Construction tire de la fibre optique et équipe des centaines de noeuds de raccordement dans les territoires suivants :

- Ardèche et Drôme (Ardeche Drome Numerique)
- Charente-Maritime (réseau 17-numerique)
- Corrèze, Creuse, Haute-Vienne (réseau Dorsal)
- Loire (réseau LOTIM)
- Finistère (réseau Penn Ar bed)
- Hautes-Pyrénées (réseau Hautes-Pyrénées numérique)
- Nièvre (réseau Nivertel)
- Sarthe (réseau Sartel)
- Maine-et-Loire (réseau Melisa)
- Communauté d'Agglomération de Tours
- Communauté d'Agglomération de Quimper

Le 19 janvier dernier, nous avions détecté une importante vague de dégroupage liée à l'accord signé entre Bouygues et SFR Collectivités (un concurrent d'Axione). Les forfaits Bbox en dégroupage étaient alors disponibles dans 2390 centraux.

Huit mois jour pour jour après ce décompte, ce sont désormais 3658 NRA qui sont concernés par le dégroupage de Bouygues Télécom. En moins d'un an, le parc de NRA dégroupé par Bouygues a donc augmenté de 1268 centraux contre 286 pour SFR sur la même période par exemple.