Le dégroupage s'étend avec Rennes Métropole Télécom

28 octobre 2008 à 13h38
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Le réseau très haut-débit de Rennes Métropole favorise le dégroupage des centraux téléphoniques de 6 communes situées près de Rennes.Les villes de Pacé, Saint-Gilles, Vezin-le-Coquet, Saint-Jacques-de-la-Lande, Saint-Grégoire et Montgermont situées dans le département d'Ille-et-Vilaine seront bientôt dégroupées par l'opérateur SFR.

Jusqu'ici, rien de bien nouveau puisque des dizaines de noeuds de raccordement sont degroupés tous les jours en France ! Sauf que dans ce cas présent, ces dégroupages sont les premiers réalisés grâce au nouveau réseau de Rennes Métropole Télécom.

La mise en place de ce réseau de collecte a été inaugurée par Daniel Delaveau (maire de Rennes et président de Rennes Métropole) en mai dernier. En tant qu'opérateur neutre, Rennes Métropole Telecom loue sa dorsale de fibre optique et ses DSLAM aux fournisseurs d'accès qui désirent dégrouper les communes couvertes.

C'est notamment le cas de SFR qui en profite pour dégrouper les centraux téléphoniques suivants :
- PAJ35 à Pacé
- VLC35 à Vezin le Coquet
- SGS35 à Saint-Gilles
- SGG35 à Saint-Grégoire
- MTG35 à Montgermont
- SJA35 à Saint-Jacques de la Lande

Bien qu'annoncé et tehniquement prêt, le dégroupage n'est pas encore commercialement possible. Il faudra encore patienter quelques jours pour que les serveurs d'éligibilité se mettent à jour. A noter que quatre des six communes (Pacé, Vezin, Saint Jacques et Saint-Gilles) sont déjà couvertes par Free, beaucoup plus implanté que SFR dans le département 35.