Vague de dégroupage SFR dans la Drôme et l'Ardèche

5 octobre 2010 à 19h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h45 -

Près de 90 centraux téléphoniques ont été dégroupés par SFR ces derniers jours dans les départements de la Drôme et de l'Ardèche.Cela faisait bien longtemps qu'une telle vague de dégroupage n'avait pas été aussi puissante. Grâce à un accord avec la délégation de service public Ardèche Drôme Numérique (ADN), l'opérateur SFR peut proposer son offre Neufbox à 29.90€ dans 87 nouveaux noeuds de raccordement.

D'après nos constatations, 48 centraux téléphoniques ont été dégroupés dans la Drôme ces 30 derniers jours. Sur la même période, notre équipe a détecté 39 activations dans le département voisin de l'Ardèche.

Cette vague de dégroupage est intéressante à plusieurs points de vue. D'une part, elle dynamise la concurrence dans de nombreuses communes. SFR est ainsi en mesure de commercialiser une offre ADSL plus compétitive (en prix et en services) que ses concurrents.

Et d'autre part, on remarque que le dégroupage touche surtout des centraux téléphoniques de petite taille (moins de 2000 lignes) situés dans des zones rurales peu denses. A titre d'exemple, citons les cas des NRA de Saint Priest (200 lignes) dans l'Ardèche ou encore de Glandage (100 lignes !) dans la Drôme.

SFR prend ainsi une longueur d'avance face à Free, Darty ou Bouygues. Près de 90% des lignes téléphoniques sont dorénavant dégroupables dans la Drôme et l'Ardèche. Une performance dont peu de départements peuvent se prévaloir.