Dégroupage : SFR ralentit, Free en profite

23 janvier 2009 à 16h44
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h49 -

L'opérateur SFR a dégroupé seulement une dizaine de centraux téléphoniques depuis le 1er janvier.Le leader français du dégroupage s'accorderait-il des vacances ? La question est posée au vu des informations dont nous disposons. Selon nos constations, SFR aurait dégroupé 10 NRA au cours des 23 premiers jours de l'année 2009.

Ce chiffre est étonnamment faible quand on observe le rythme du dégroupage auquel les équipes de Neuf Cegetel (désormais SFR) nous ont habitué. D'après nos calculs, en moyenne, SFR a dégroupé 2,5 NRA par jour l'année dernière.

Si l'opérateur avait commencé l'année 2009 au rythme de 2008, on en serait donc aujourd'hui à plus de 55 centraux équipés avec des DSLAM SFR contre seulement 10 actuellement. D'ailleurs, Neuf Cegetel avait dégroupé une trentaine de NRA en janvier 2008.

Coïncidence ou pas : au moment même où le dégroupage SFR est au ralenti, Free accélère et dégroupe à tout va un peu partout en France. En décembre, les équipes de Free avaient appuyé sur l'accélérateur (près de 80 nouveaux NRA dégroupés) pour tenter d'atteindre l'objectif des 2200 que s'était fixé le fournisseur d'accès.