Déménagement : conserver son numéro fixe sera bientôt beaucoup plus simple

demenagement-portabilité-fixe
26 avril 2019 à 15h00
-

L'autorité de régulation des télécoms envisage d'assouplir les règles de portabilité du numéro fixe lors d'un changement de région.

Le numéro de téléphone fixe en 01 à 05 pourra bientôt être conservé, même en cas de déménagement à l'autre bout de la France. C'est l'idée du projet de décision mis en consultation publique par l'Arcep jusqu'au 7 juin, qui vise à lever les "inconvénients" liés au fonctionnement actuel.

En effet, on ne peut aujourd'hui conserver son numéro de téléphone fixe commençant par 01-2-3-4 ou 5 que lorsque l'on déménage au sein d'une même zone de numérotation (ZNE). Au nombre de 412 en France, ces zones représentent donc un territoire relativement restreint. Conséquence : environ la moitié des déménagements impliquent un changement de zone, ce qui ne permet pas de faire jouer la portabilité du numéro fixe. Dans ce cas de figure, on se voit donc forcément attribuer un nouveau numéro à 10 chiffres.

Conservation du numéro fixe : première étape en 2020

L'Arcep propose d'assouplir ce fonctionnement, "source d'insatisfaction" pour les particuliers et les professionnels, en permettant de conserver son numéro fixe où que l'on déménage en France. Cela se ferait en deux étapes :

- Dans un premier temps, à partir du 1er janvier 2020, un déménagement au sein d'une zone géographique relevant du même indicateur, de 01 à 05, permettra de conserver son numéro de téléphone fixe. Par exemple, illistre l'Autorité, "un consommateur ou un professionnel situé dans la ZNE de Carhaix-Plouguer (Finistère) pourra conserver son numéro commençant par 02 s’il déménage à Bourges, Nantes ou Rouen", puisque dans ces villes l'indicatif est également 02.

- Dans un second temps, à compter du 1er janvier 2023, cette facilité s'étendrait à l'ensemble du territoire métropolitain. Les numéros en 01 à 05 auraient alors le même statut que les 06, 07 et 09.

Enfin, cette consultation de l'Arcep, qui dure jusqu'au 7 juin porte également sur un autre expérimentation visant à créer une "nouvelle catégorie de numéros avec mécanisme d'authentification", visant à lutter contre les "usurpations".