[Bretagne] Le point sur le déploiement de la fibre optique

16 décembre 2015 à 10h45
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h36 -

En Bretagne, la fibre tisse sa toile avec une trentaine de communes partiellement couvertes. D'ici 3 ans, plus de 200 000 foyers bretons, situés dans une centaine de communes en dehors des zones denses, seront éligibles à la fibre optique.

A l'horizon 2030, tous les bretons seront connectés à la fibre optique jusqu'au domicile. Porté par les collectivités locales à travers le syndicat mixte Megalis, le projet Bretagne Très Haut Débit est actuellement en cours de déploiement. Son objectif est de fibrer les 60% de la population bretonne qui ne vivent pas dans les zones d’initiative privée où les opérateurs Internet déploient la fibre sur fonds propres.

La fibre optique en zone d'initiative privée

Lors des appels à manifestation d' investissement (AMII), Orange avait indiqué il y a quelques années vouloir déployer son réseau FTTH dans une douzaine d'agglomérations bretonnes. A ce jour, les travaux sont déjà bien engagés et la fibre optique est déjà commercialisée à :

  • Rennes
  • Cesson Sévigné
  • Saint Jacques De La Lande
  • Brest
  • Saint Malo
  • Vannes
  • Lorient
  • Arradon
  • Ploemeur
  • Concarneau
  • Bohars
  • Ergué Gabéric
  • Quimper
  • Ploufragan
  • Plérin
  • Lannion
  • Saint Brieuc
  • Sur les zones AMII, Orange a prévu de fibrer 700 000 foyers bretons d'ici 2022. A Quimper par exemple, 16500 logements sont déjà couverts (sur 37000) par la fibre d'Orange. A Brest, la situation évoluera encore plus vite puisqu'Orange s'est engagé à couvrir 100% des brestois d'ici la fin de l'année 2016. Des déploiements sont également prévus ou en cours dans les villes de Morlaix, P2nestin, Douarnenez, Vitré et Fougères.

    Et la concurrence ? Elle est encore peu présente. A Rennes - seule ville bretonne située en zone très dense - Orange, SFR et Free déploient de la fibre FTTH quartier par quartier. La ville est également câblée (voir ci-dessous). A noter qu'à Lorient, Lanester et Brest, SFR exploite également le réseau FTTH d'Orange déployé en co-investissement. Free devrait également débarquer en 2016.

    Parallèlement à la fibre optique de bout en bout, près de 200 000 logements bretons sont également câblés à Rennes et Brest avec respectivement 116 000 et 77 000 prises raccordées au réseau très haut débit de SFR/Numericable. Si le réseau FTTLa de SFR est peu étendu en Bretagne, il est en revanche largement modernisé et permet des débits descendants jusqu'à 100 Mbit/s à Rennes et 400 Mbit/s à Brest.

    Carte du déploiement de la fibre optique en Bretagne

    En zone d'initiative publique, Megalis prend le relais

    Et que devient le million de foyers bretons vivant en dehors des zones fibrées par les opérateurs télécom ? C'est justement là qu'interviennent les collectivités locales qui se sont regroupées au sein du Syndicat mixte Megalis présidé par Jean-Yves Le Drian, actuel ministre de la Défense et président du Conseil Régional fraîchement élu. Megalis finance et organise le déploiement de la fibre optique en Bretagne dans les communes non raccordées par les opérateurs privés.

    Et c'est également Orange qui sera à la manoeuvre dans les zones "publiques". L'opérateur a été désigné par Megalis comme délégataire de service public pour construire et exploiter le réseau Bretagne Très Haut Débit. Cette année, Megalis s'est focalisé sur les opérations de montée en débit en finançant la mise en service de 174 NRA-MeD, des nouveaux centraux compatibles avec l'ADSL et le VDSL2. Mais désormais, c'est la fibre optique qui est en ligne de mire. Entre 2016 et 2018, elle sera tirée dans une douzaine de villes moyennes et dans une centaine de territoires ruraux périphériques :

    • Auray
    • Carhaix-Plouguer
    • Lamballe
    • Redon
    • Châteaulin
    • Dinan
    • Dinard
  • Landerneau
  • Loudéac
  • Paimpol
  • Ploërmel
  • Pontivy
  • Quimperlé
  • Les premiers travaux ont été lancés cet automne à Lamballe dans les Côtes d'Armor. 8700 prises optiques et 20 points de mutualisation de zone (armoires PMZ) seront installés d'ici fin 2016 par Orange et Sogetrel. Les premiers internautes sont attendus dans la foulée. Une seconde tranche de travaux (1200 prises) sera lancée entre 2016 et 2018 pour fibrer les communes voisines de Bréhand, La Malhoure, Penguily.

    Plus au sud, la fibre est actuellement déployée à Auray (56). 270 kilomètres de fibre et 28 armoires de mutualisation permettront de raccorder 11 000 foyers. 3000 autres foyers seront également fibrés à partir de 2017 du côté de Carnac et de Belz sur la côte sud du Morbihan.

    Vannes Agglo, l'exception bretonne

    Omniprésent en Bretagne aussi bien dans les zones denses que dans les zones "Megalis", Orange n'est pas le seul opérateur à déployer de la fibre dans les communes rurales. Dans le Morbihan, les communes de l'agglomération de Vannes ont choisi Altitude Infrastructure pour construire et exploiter le réseau très haut débit de Vannes Agglo. Celui-ci est d'ores et déjà opérationnel et plusieurs milliers de foyers sont éligibles aux offres FTTH des fournisseurs Wibox et K-net dans les communes de :

    • Meucon
    • Noyalo
    • Theix
    • Ploeren
    • Séné
  • Le Hézo
  • La Trinité Surzur
  • Surzur
  • Saint Avé