Licence 3G : où en est-on ?

19 octobre 2009 à 13h49
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Alors que les prétendants à la 4ème licence mobile se font rares, Iliad poursuit son petit bonhomme de chemin en déposant son dossier de candidature à l'ARCEP.La date limite du 29 octobre fixée par l'ARCEP pour le dépôt des dossiers de candidature approche. L'occasion de faire un point d'étape sur l'arrivée d'un quatrième opérateur mobile en France.

La course à la licence 3G compte de moins en moins de participants. Peu crédible, la candidature de Kertel n'a pas franchi le cap de l'effet d'annonce. En revanche, le projet de consortium entre le groupe Orascom, Virgin mobile et Numericable tenait davantage la route.

Il convient en effet de parler au passé car Orascom aurait finalement jeté l'éponge. "Le groupe estime que l'absence d'obligations, pour les opérateurs actuels, de roaming (itinérance) et de partage des sites antennes-relais existants rend le projet difficilement viable en matière de service rendu au client et de rentabilité économique" a déclaré le porte-parole de l'opérateur égyptien.

Du coup, sans le soutien financier d'Orascom, Numericable n'a plus autant de marges de manoeuvre. D'autant que son partenaire Virgin Mobile ne semble pas faire de la 4ème licence mobile son principal objectif. Ainsi, le groupe Omer Télécom, déjà propriétaire de Virgin mobile et de Breizh Mobile, vient de débourser 56 millions d'euros pour racheter Tele2 France Mobile.

Virgin mobile privilégierait donc la croissance de son activité de MVNO (opérateur virtuel) quitte à travailler avec Free si ce dernier obtient la quatrième licence dans quelques mois. Au final, Numericable - qui dispose déjà d'un accord avec Bouygues - pourrait d'ailleurs également s'engager davantage vers la voie des réseaux 3G "virtuels".

Les prétendants s'effacent donc un à un. Iliad ne devrait donc pas être gêné par la concurrence. La maison-mère de Free/Alice est actuellement en train de mettre la touche finale à son dossier de candidature qui pèserait plusieurs milliers de pages semble-t-il.