Le DPN initie le débat entre élus et professionnels...

10 avril 2014 à 13h06
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

L'information des citoyens sur leur environnement numérique est un sujet de plus en plus d'actualité, avec une première réflexion commune sur le prochain Diagnostic de Performance Numérique.Sous la thématique « Le très haut débit au service de la valorisation de l'habitat », s'est tenu ce mercredi 9 avril au matin un petit déjeuner des Assises du Très Haut Débit, qui a réuni élus, députés et responsables de l'industrie de l'immobilier et du numérique. Une première rencontre qui a permis de rappeler l'importance du déploiement des réseaux de fibre optique initié depuis plusieurs années.

Une rencontre qui fût aussi l'occasion de mettre en évidence un réel besoin des particuliers pour mieux être informés sur la couverture de leur logement en termes de connexions à Internet. Si les outils d'information existent parfois déjà, comme avec le test d'éligibilité, le test de vitesse ou le comparateur de débit, la mise à disposition de ces informations reste encore bien souvent confidentielle pour le grand public.

Avec un premier arrêté ministériel sur la transparence des informations concernant les débits montants et descendants (ADSL et VDSL2), une initiative comme le DPN s'inscrit très logiquement dans cette nécessité d'information, en proposant lors d'une transaction immobilière un vrai bilan numérique de l'habitation.

Antoine Darodes, Directeur de la Mission France Très Haut Débit
Mieux connaître son environnement Internet

Pour preuve, l'acheteur ou le locataire d'un bien immobilier n'a pas facilement accès à des données précises et sûres concernant la connexion à Internet du bien visé, et encore moins de la couverture réelle du réseau mobile selon tel ou tel opérateur. Il doit alors interroger l'agence immobilière ou l'ancien propriétaire, mais pour le moment sans réelle certitude sur les informations qui lui sont données. Un autre constat vient du fait que l'ancien propriétaire n'est pas obligatoirement au fait que son logement est par exemple désormais éligible à une offre plus intéressante, en particulier la fibre qui a pu être déployée dans sa rue… A l'avenir, avec le projet du Diagnostic de Performance Numérique, il sera facile à un agent immobilier de donner cette information sous une forme synthétique et immédiatement compréhensible.

Bernard Cadeau, Président du Groupe ORPI, est convaincu du besoin d'intégrer le concept du Diagnostic de Performance Numérique dans la démarche d'accompagnement des agences de son réseau. Partenaire du DPN avec l'agence de la ville pilote de Maizières-lès-Metz depuis la fin mars, il a pu identifier une réelle demande dans le domaine et souhaite surtout proposer ainsi un accompagnement exhaustif à tous ses clients.

Stéphane Prouzeau, Président d'Agenda France et Bernard Cadeau, Président du Groupe ORPI
Le DPN : une demande des particuliers

Comme l'indique Mr Stéphane Prouzeau, Président d'Agenda France (le N°1 des diagnostics immobiliers), les demandes des usagers concernent désormais cet aspect de l'accès au numérique. Mr Darodes (Directeur de la Mission France Très Haut Débit) confirme encore cette appétence du public pour le numérique en citant une enquête récente, réalisée avant les dernières élections municipales, qui place le sujet de la couverture numérique des citoyens comme une des préoccupations majeures des Français. Interrogé sur le rachat de SFR par Numericable, Mr Darodes a indiqué qu'il ne voyait pas de risques majeurs sur une baisse des investissements dans la mise en œuvre de nouveaux réseaux Très Haut Débit, en se basant bien entendu sur les engagements pris par Altice/Numericable dans les termes de cette transaction.

Au-delà de l'information donnée pour les particuliers, le DPN sera surtout un outil pour promouvoir les régions moins denses qui font l'effort de se doter de réseaux fibres. L'enjeu majeur de la France est en effet d'endiguer l'exode rural vers les grandes métropoles en permettant le développement économique des zones moins denses. L'accès au THD sera sans aucun doute un des principaux vecteurs d'attractivité et de développement économique de ces régions…