Xavier Niel et Univers Freebox poursuivis pour diffamation

4 février 2010 à 12h35
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Suite à une plainte de France Télécom, le patron du groupe Iliad et le site communautaire Univers Freebox sont mis en examen. En assimilant Orange à un "délinquant multirécidiviste", Xavier Niel, le numéro un du groupe Iliad (Free et Alice), savait que le buzz allait faire le tour de la Toile. Il ne s'attendait néanmoins peut-être pas à une plainte de France Télécom, ni à ce qu'une communauté de Freenautes soit embarquée dans l'affaire.

Le site web en question - Univers Freebox (partenaire d'Ariase) - est poursuivi par le juge d'instruction en charge de traiter la plainte déposée contre "x" par France Télécom. La mise en examen du directeur de la publication de Medi@dsl, l'association qui gère Univers Freebox, serait motivée par la diffusion d'une vidéo de la conférence de presse au cours de laquelle Xavier Niel s'en est pris à Orange.

Dans un communiqué, les responsables d'Univers Freebox tombent des nues, et trouvent "aberrant cette mise en examen pour avoir uniquement rapporté les dires de Xavier Niel, prononcés lors d'une conférence publique, nous pensons que c'est clairement une atteinte à la liberté d'expression".

Pour Vincent Barrier, le président de Medi@dsl, "cela ressemble tout de même à une attaque d'Orange contre un site communautaire consacré à l'un de ses concurrents". Contactée par PC Inpact, la direction d'Orange souligne que la plainte ne vise pas nommément Univers Freebox. "Nous sommes très loin d’une action faite pour museler quiconque" souligne le porte parole d'Orange qui rappelle que l'opérateur ne demande qu'un euro symbolique de dommages et intérêts. Selon Le Monde, l'auteur des propos - Xavier Niel - serait également visé par l'instruction du juge en charge de l'enquête.