Le satellite réduira la fracture numérique dans 9000 écoles

27 mai 2014 à 12h20
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Dès la rentrée prochaine, le programme Ecoles Connectées soutiendra 9000 écoles mal desservies par l'ADSL pour qu'elles bénéficient d'une connexion Internet subventionnée.Annoncé en février dernier par Fleur Pellerin, alors ministre déléguée à l'Economie numérique, le programme "Ecoles Connectées" entre désormais dans sa phase opérationnelle. Le Ministre de l'Education Nationale, Benoit Hamon, a confirmé hier que près de 9000 établissements scolaires auront accès à des subventions pour s'équiper d'une connexion Internet haut débit au près des opérateurs labellisés.

Le programme "Ecoles Connectées" vise à réduire la fracture numérique qui touche 15% des écoles françaises, notamment celles qui sont situées en zones rurales. Concrètement, le Fonds National pour la Société Numérique (FSN) alloue un budget de 5 millions d'euros pour couvrir l'achat du matériel de connexion et son installation.

Sur les 55 000 établissements scolaires recensés en France, 16 000 ne disposent pas d'un accès Internet supérieur à 8 Mbit/s. Le plan Ecoles Connectées se focalisera sur les 9000 écoles localisés dans des zones particulièrement mal couvertes par l'ADSL. Ces écoles sont souvent trop éloignées des centraux téléphoniques et doivent se contenter d'une connexion Internet avec un débit inférieur à 2 Mbit/s. Une vitesse qui est aujourd'hui loin d'être suffisante pour offrir aux élèves des bonnes conditions d'accès à Internet et qui limite de facto la mise en place et la réussite de certains projets pédagogiques.

9000 écoles connectées par satellite
Après avoir étudié les réponses des fournisseurs d'accès à l'appel d'offres lancé par la mission France Très Haut Débit, 56 forfaits Internet ont été labellisés par le Gouvernement. Ces offres garantissent un débit d'au moins 16 Mbit/s en réception (6 Mbit/s en Outre-Mer) et 2 Mbit/s en émission. Les écoles bénéficieront du soutien de l'Etat pour financer le kit de connexion (parabole, antenne...) à hauteur de 400€, ce qui correspond au montant moyen des subventions accordées par les collectivités locales dans le cadre de leur plan de résorption des zones blanches.

Compte tenu des critères exigés, seules les technologies Wifi et Satellite seront concernées par le programme "Ecoles Connectées". L'Internet par satellite dispose déjà d'une expérience puisque l'opérateur Eutelsat (via le fournisseur d'accès Nordnet) avait été précurseur en lançant - dès septembre 2012 - son opération "Connect'Ecoles" en partenariat avec l'Association des Maires Ruraux de France (AMRF).

Rappelons que grâce à son satellite KA-SAT, Eutelsat est en mesure de fournir un débit de 22 Mbit/s en réception et de 6 Mbit/s en émission avec des volumes de données compris entre 10 et 100Go. Si l'Internet par satellite ne convainc pas les partisans du "tout fibré", la nouvelle ministre déléguée au numérique, Axelle Lemaire, insiste sur "la nécessité de mobiliser toutes les solutions technologiques disponibles pour répondre aux besoins urgents de tous les citoyens et de tous les territoires, y compris les plus isolés, dans l'attente de la généralisation du déploiement du très haut débit organisé par le Gouvernement dans le cadre du Plan France Très Haut Débit".