Fibre : Free veut encore accélérer

fibre-free-accelere
5 mars 2019 à 15h04
-

Free compte séduire 1 million d'abonnés fibre supplémentaires d'ici 18 mois. Un nouveau prêt de 300 millions d'euros va lui permettre d'accélérer son déploiement

Free mise plus que jamais sur la fibre optique pour séduire de nouveaux abonnés. Après une année 2018 difficile, l'opérateur entend reconquérir des clients grâce à cette technologie promettant des débits allant jusqu'à 1 Gb/s, voire 8 Gb/s sur sa Freebox Delta. D'ici un an et demi, l'objectif est d'atteindre 2 millions d'abonnés Freebox en fibre optique. Ce qui passera notamment par l'expansion de son réseau fibre, pour laquelle sa maison-mère Iliad vient de décrocher un prêt de 300 millions d'euros.

Fibre : Free veut aller encore plus vite

Après avoir aligné des résultats décevants ces derniers trimestre sur l'Internet fixe, Free est reparti à l'offensive fin 2018 avec deux nouvelles offres, la Freebox Delta et la Freebox One. En attendant de savoir si celles-ci ont trouvé leur public à l'occasion des résultats annuels d'Iliad le 20 mars, Free anticipe déjà en affichant ses ambitions sur les réseaux. Fort d'un million de clients en fibre jusqu'au domicile, derrière Orange et ses 2,6 millions de clients, la marque de Xavier Niel espère doubler la mise d'ici un an et demi. 

Telle est l'ambition affichée hier par Thomas Reynaud devant la presse. « Nous venons de franchir le seuil du million d’abonnés en début d’année. Il nous aura fallu douze ans pour avoir ce premier million mais nous allons mettre à peine dix-huit mois pour atteindre le deuxième million », a ainsi prédit le directeur général d'Iliad. Accélération en vue, donc, puisque jusqu'ici, le groupe prévoyait de recruter 500 000 nouveaux clients par an. Celle-ci semble déjà en cours, puisque l'opérateur avance une moyenne de 50 000 nouveaux clients fibre par mois à fin 2018 (nouveaux abonnements et migrations confondus).

20 millions de foyers éligibles à la fibre Free dans quatre ans

Une performance qui passera inévitablement par une disponibilité accrue des offres Freebox en fibre optique sur le territoire. A fin septembre 2018, l'opérateur était en mesure de les proposer à 8,4 millions de foyers. D'ici quatre ans, ils seront 20 millions, selon les objectifs d'Iliad. Qui pourra notamment compter, pour continuer à déployer son réseau, sur un nouveau prêt de 300 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement, officialisé hier.

Pour l'heure, les lignes éligibles à la fibre de Free se cantonnent essentiellement aux grandes métropoles (zone très dense), aux villes moyennes et aux secteurs périurbains. En zone rurale, là où le déploiement des réseaux fibre est piloté par les collectivités, l'opérateur n'a ouvert ses accès fibre que sur certaines communes du Nord-Pas-de-Calais pour l'instant. D'autres réseaux d'initiative publique devraient suivre courant 2019, Free ayant réaffirmé à plusieurs reprises son intention d'accroître rapidement la présence de ses offres fibre en zone rurale.